Charlottesville : un professeur identifié à tort comme un suprémaciste blanc

Kyle Quinn a été confondu sur les réseaux sociaux avec un homme ayant participé aux manifestations racistes le samedi 12 août. 

Des suprémacistes blancs manifestent à l\'université de Virginie, à Charlottesville, le vendredi 11 août 2017. 
Des suprémacistes blancs manifestent à l'université de Virginie, à Charlottesville, le vendredi 11 août 2017.  (STRINGER . / X80002 / REUTERS)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'homme est l'une des victimes par erreur de la traque qui continue sur les réseaux sociaux, pour tenter d'identifier les partisans d'extrême droite qui ont participé aux violentes manifestations, samedi 12 août, à Charlottesville (Etats-Unis). Le professeur Kyle Quinn, de l'université de l'Arkansas (Etats-Unis), a été identifié à tort sur Twitter comme l'un des suprémacistes blancs ayant pris part à ces rassemblements, rapporte le site Slate.

Samedi 12 août, le compte Twitter Yes, you're racist, lancé pour identifier ces manifestants d'extrême droite, a publié l'image d'un homme roux portant un tee-shirt "Arkansas Engineering". "Y a-t-il des personnes de l'école d'ingénieur à l'université d'Arkansas qui reconnaissent cette homme ?" interroge @YesYoureRacist dans un message qui a été retweeté plus de 11 000 fois.

Problème : des internautes confondent l'homme sur la photo avec le professeur Kyle Quinn, qui lui aussi est roux, et travaille dans un laboratoire du centre de recherche d'ingénierie de l'université d'Arkansas. Selon le New York Times (en anglais), cité par Slate, "d'innombrables personnes ont exigé qu'il perde son travail, l'ont accusé de racisme, et ont posté son adresse sur les réseaux sociaux".

Les insultes et les menaces continuent

L'enseignant a réagi sur Twitter, affirmant qu'il n'était pas le sympathisant d'extrême droite en question. "L'homme sur la photo n'est pas moi. Je suis actuellement à Fayetteville, dans l'Arkansas, pas en Virginie", martèle Kyle Quinn sur le réseau social, samedi 12 août. 

L'université de l'Arkansas a confirmé ses propos, assurant qu'il n'était pas le suprémaciste blanc en question. Kyle Quinn a été contraint de poursuivre les explications sur Twitter, précisant qu'il participait à un événement à Bentonville (Arkansas), "au moment des événements horribles en Virginie".

Malgré cela, le professeur a continué de recevoir menaces et insultes, rapporte la BBC (en anglais). Au moins deux personnes ont été identifiées à tort comme des suprémacistes blancs, selon Slate.