Charlottesville : Donald Trump fait à nouveau marche arrière

Donald Trump est à nouveau revenu sur ses paroles, en mettant sur un pied d’égalité suprémacistes blancs et militants anti-racistes.

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La position ambivalente de Donald Trump sur les violences de Charlottesville a indigné une partie des américains, en renvoyant dos à dos suprémacistes blancs et militants anti-racistes, le 12 août dernier. 

 Après de nombreuses réactions et indignations, le président américain est revenu en urgence à Washington pour condamner fermement la violence des néo-nazis. Mais, deux jours plus tard, il revient sur ses déclarations.

Volte-face

Donald Trump a donné une conférence de presse à la Trump Tower de New-York, où il a déclaré :

« Qu’en est il des extrémistes de gauche ? Ils ont attaqué l’extrême droite, comme vous dites. Est-ce qu’ils ne se sentent pas un peu coupables ? Qu’en est-il du fait qu’ils les ont attaqués à coups de club de golf ? Est-ce qu’ils ont un problème ? Je le crois bien», renvoyant ainsi à ses premières déclarations.

Plus tard, il a dénoncé le rôle des militants anti-racistes. Selon lui, ils ont attaqué les suprémacistes sans autorisation. Il désigne ainsi à nouveau les militants de gauche comme l’élément ayant mis le feu au poudre.

« Il y a d’un côté, un groupe très mauvais, et d’un autre côté un groupe qui était aussi très violent. Et personne ne veut l’affirmer. Mais je vais vous le dire. De l’autre côté, il y avait un groupe qui les a attaqués, sans autorisation et ils étaient très violents. »

Depuis David Duke, l'ancien président du Ku Klux Klan, a remercie Donald Trump sur twitter pour sa prise de position. 

Charlottesville : Donald Trump fait à nouveau marche arrière
Charlottesville : Donald Trump fait à nouveau marche arrière (Brut)