Attentats de New York : Donald Trump annonce qu'il veut mettre fin à la loterie des cartes vertes

Le président Donald Trump n'a pas tardé à réagir aux attentats de New York, d'abord par tweets, puis ce mercredi soir à la télévision, menaçant d'envoyer le terroriste à Guantanamo et de mettre fin à la loterie des cartes de résidents. En direct de New York, Jacques Cardoze nous en dit plus.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le président Donald Trump a réagi aux attentats de New York ; il menace d'envoyer le terroriste à Guantanamo et de mettre fin à la loterie des cartes de résident. Pour Jacques Cardoze, le correspondant de France 2 à New York, "C'est une forme de surenchère verbale qui cache mal l'impuissance de Donald Trump en la matière. Par exemple, il veut interdire le regroupement familial, or on sait dans le cas de Saiyfullo Saipov qu'il a été le point de contact d'un regroupement familial qui a concerné jusqu'à 23 personnes. Il a aussi bénéficié de la loterie à la carte verte."

Une marge de manoeuvre réduite?

"Le problème, c'est que dans tous les cas de figure, ça ne signifie pas pour autant que les services de police ne font pas des vérifications sur le demandeur, et ça a été le cas sur Saiyfullo Saipov", souligne le journaliste. "On a vérifié son passé criminel, son passé délictueux avant de lui accorder des papiers. Et le vrai problème pour Donald Trump, c'est que quelles que soient ces idées, il faut encore qu'elles soient d'abord approuvées par le Congrès et ensuite compatibles avec les valeurs américaines, parce qu'elles peuvent à tout moment être contestées devant une cour de Justice. C'est ce qui s'était passé pour l'arrêté anti-immigration l'année dernière qui a été modifié puis retoqué. Bref, on le voit, en la matière, Donald Trump doit probablement ressentir une grande frustration."

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain, Donald Trump, le 1er novembre 2017 à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis).
Le président américain, Donald Trump, le 1er novembre 2017 à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis). (WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)