Attaque à Charlottesville : la réponse prudente de Donald Trump

Après l'incident qui a coûté la vie à une militante antiraciste à Charlottesville ce samedi 12 aout, Donald Trump a condamné de la même manière les militants antiracistes et les suprémacistes. La journaliste de France 2 Stéphanie Pérez décrypte la situation.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'attaque a fait un mort et 19 blessés à Charlottesville (Virirginie), alors qu'une voiture a foncé dans la foule d'une contre-manifestation antiraciste. "Donad Trump a soigneusement pesé ses mots. Il condamne la 'haine et la bigoterie', selon ses propres termes, mais refuse de condamner explicitement le mouvement suprémaciste blanc. Les réactions ont été immédiates dans le camp Démocrate : c'est une posture indigne pour un président", explique la journaliste Stéphanie Pérez.

"Vous nous devez votre victoire"

Et chez les Républicains, c’est le malaise. "Parce qu'il faut rappeler que si Donald Trump est aussi prudent, c'est parce que cette droite radicale blanche est la base de son électorat. C'est elle qui a contribué à son élection. Et on l'a vu hier, dans les rangs des manifestants : certains portaient des casquettes avec le fameux slogan de campagne de Donald Trump, 'Make Amercia Great Again'. L'un des dirigeants du Ku Klux Klan l'a aussi rappelé au président : 'nous avons contribué à votre victoire, vous nous devez votre victoire'. Cette droite radicale blanche se sent galvanisée depuis l'accession au pouvoir de Donald Trump, mais aujourd’hui, l'Amérique s'interroge sur ses valeurs", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des heurts ont éclaté, samedi 12 août, entre suprématistes blancs et militants antifascistes, à Charlottesville, aux Etats-Unis.
Des heurts ont éclaté, samedi 12 août, entre suprématistes blancs et militants antifascistes, à Charlottesville, aux Etats-Unis. (JOSHUA ROBERTS / REUTERS)