Accord sur le nucléaire iranien : "Donald Trump peut difficilement cacher son incompétence"

Alors que Donald Trump a menacé vendredi de mettre fin "à tout moment" à l'accord de Vienne, qui vise à empêcher l'Iran de se doter de la bombe atomique, Marie-Cécile Naves, chercheuse à l’Iris, estime que "Trump ne peut plus cacher son incompétence dans les dossiers ".

Donald Trump, le 13 octobre, à Washington.
Donald Trump, le 13 octobre, à Washington. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Donald Trump a menacé, vendredi 13 octobre, de mettre fin "à tout moment" à l'accord de Vienne, qui vise à empêcher l'Iran de se doter de la bombe atomique. Le président américain estime que c'est "le pire traité" pour Washington, il souhaite en négocier un autre plus contraignant pour Téhéran. "Donald Trump ne peut plus cacher son incompétence dans les dossiers", estime Marie-Cécile Naves, chercheuse à l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques, samedi sur franceinfo.

franceinfo : Comment qualifier la diplomatie de Donald Trump ?

Marie-Cécile Naves : Sur le dossier iranien, comme sur beaucoup d'autres dossiers internationaux, il ne tranche pas vraiment. Il poursuit une stratégie non pas de "faiseur de deal" comme il s'en était vanté pendant sa campagne, mais de rupture avec le multilatéralisme au niveau mondial. Ce faisant, il crée l'incertitude, il souffle le chaud et le froid. C'est sans doute ce qui isole son pays sur la scène internationale. On retrouve dans le discours sur l'Iran la même tonalité que ses propos belliqueux il y a un mois à l'ONU : isolationnisme, creusement des clivages. Sa vision pessimiste du monde ne crée pas de la confiance, y compris au niveau économique, mais de la défiance au niveau mondial.


Que cachent réellement les mots employés par Donald Trump ? Une certaine incapacité, une absence de vision du monde ou est-ce une vraie stratégie ?

C'est très difficile de répondre. Personne n'est vraiment capable de le dire. Une fois de plus, Trump fait la preuve qu'il ne s'intéresse pas au fond des dossiers. Il envoie la balle dans le camp du Congrès. Lui, il privilégie les discours incantatoires, les effets d'annonce. La technicité de la politique l'ennuie, et lui-même dit qu'il n'aurait jamais pensé que c'était si difficile d'être président. À long terme, c'est risqué parce que Trump peut difficilement cacher son incompétence dans un certain nombre de dossiers. La politique, ce n'est pas seulement être dans la lumière, dans la communication.

Mais personne ne peut le contenir ?

Heureusement, il y a une diplomatie qui est dans une certaine continuité de son prédécesseur. Et puis il a autour de lui un certain nombre de gens qui sont vigilants, qui ont une certaine idée de la continuité du pouvoir, de la responsabilité. C'est le cas du secrétaire d'État Rex Tillerson. Mais c'est Donald Trump qui est aux commandes, qui envoie des symboles qui créent des dynamiques négatives. Ceci dit, au niveau intérieur, ça fonctionne. Il ne faut pas le discréditer trop, dans le sens où son électorat le suit.

Est-ce qu'une procédure d'impeachment peut arriver, au regard de son attitude sur le plan international ?

Tant qu'il a un Congrès à majorité républicaine, l'impeachment est impossible. On rappelle que cela n'a jamais abouti dans l'histoire des États-Unis. Ce qui risque de peut-être changer un petit peu la donne, c'est si, dans un an, le Congrès change de couleur politique, si les démocrates prennent la Chambre des représentants et/ou le Sénat. Mais c'est très incertain. La procédure d'impeachment, il ne faut pas y songer.