1956 : quand les États-Unis étaient une terre d'accueil

Alors que le décret de Donald Trump qui ferme temporairement les frontières aux réfugiés entre en application ce jeudi 16 mars, Franceinfo fait un flashback dans l'histoire pour revenir en 1956, un moment où les États-Unis étaient une terre d'accueil.

Voir la vidéo
Franceinfo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le décret de Donald Trump qui ferme temporairement les frontières aux réfugiés entre en application ce jeudi 16 mars. Pourtant, en 1956, les États-Unis affichaient fièrement leur hospitalité envers les réfugiés hongrois qui fuyaient la répression soviétique. Au terme de leur voyage transatlantique, à l'approche d'un pays nouveau, se levait l'espoir d'une vie enfin libre pour les immigrants. Ils furent accueillis à New York, la plus grande métropole des États-Unis.

Un monde nouveau

C'était un pays dont jusqu'à présent ils avaient seulement entendu parler et qui s'offrait maintenant à eux. Ils étaient désormais ici pour y vivre. À Milwaukee, grande ville du Modwest américain, des centaines de réfugiés furent envoyés. Ils y arrivaient en étrangers dans un monde nouveau et dans un cadre bien différent du leur. Mais il ne leur fallut pas longtemps pour trouver des amis. Les Américains les reçurent chez eux et là même où existait la barrière du langage, s'élevait un désir mutuel et sincère de devenir amis.