Donald Trump aurait confié au "New York Times" qu'il ne tiendrait pas une de ses promesses sur l'immigration

Ses rivaux Marco Rubio et Ted Cruz ont demandé au favori républicain de clarifier ses propos, tenus lors d'une conversation privée avec des journalistes.

Le candidat républicain Donald Trump lors d'un meeting électoral à Radford, en Virginie (Etats-Unis), le 29 février 2016.
Le candidat républicain Donald Trump lors d'un meeting électoral à Radford, en Virginie (Etats-Unis), le 29 février 2016. (CHRIS KEANE / REUTERS)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Construire un mur entre les Etats-Unis et le Mexique, expulser onze millions d'immigrés illégaux... Si Donald Trump est le favori pour devenir le prochain candidat républicain à la Maison Blanche, c'est notamment grâce à son discours très radical contre l'immigration. Mais a-t-il l'intention de tenir ses promesses ? Selon le site Buzzfeed (en anglais), lundi 29 février, le magnat de l'immobilier aurait confié à des journalistes du New York Times que sa proposition d'expulser massivement les clandestins ne serait pas forcément appliquée. Ses rivaux exigent des explications.

Trump, prêt à mettre de l'eau dans son vin ?

Samedi, c'est une éditorialiste du New York Times qui a soulevé ce qu'elle présentait alors comme une hypothèse : si la proposition de Trump d'expulser onze millions de sans-papiers est si outrancière, et s'il est si vague sur la façon de l'appliquer, c'est que le milliardaire n'y croirait pas vraiment. "Ce ne serait que sa première offre dans une future négociation" politique sur l'immigration, écrit ainsi Gail Collins. Donald Trump, qui vante ses qualités de businessman dur en affaire, ne ferait que placer la barre le plus haut possible, mais serait prêt à mettre de l'eau dans son vin.

Mais l'éditorialiste ne fait-elle que spéculer ? Buzzfeed, qui cite des sources au sein de la rédaction du New York Times, affirme que non : Donald Trump aurait fait cette confidence lors d'une interview avec plusieurs journalistes du prestigieux quotidien, parmi lesquels cette éditorialiste. Ces propos auraient été enregistrés mais tenus "off the record", lors d'une discussion destinée à rester privée.

Marco Rubio demande la diffusion de l'enregistrement

Les deux principaux rivaux du milliardaire ont sauté sur l'occasion pour attaquer leur adversaire. "Soit c'est faux, soit il a vraiment dit au comité éditorial du New York Times 'Ne faites pas attention à ce que je dis sur l'immigration parce que moi, Donald Trump, je n'ai aucune intention de faire ce que je dis'", a réagi Ted Cruz. Marco Rubio, lui, a appelé Trump à "demander au New York Times de diffuser l'enregistrement de son interview pour que l'on sache ce qu'il pense vraiment sur ce sujet dont il a fait la clé de voûte de sa campagne". 

Un responsable du New York Times a assuré à Buzzfeed que le journal ne diffuserait pas de propos privés : "Si [Trump] veut nous appeler et nous demander de diffuser l'enregistrement, il est libre de le faire et nous pourrons alors décider de ce que nous ferons." Le camp de Donald Trump n'a pas répondu à Buzzfeed.