DIRECT. Présidentielle américaine : sans surprise, Donald Trump et Hillary Clinton sont les grands gagnants du "Super Tuesday"

Francetv info vous fait vivre les résultats des primaires organisées outre-Atlantique.

Des figurines représentant Donald Trump et Hillary Clinton dans un magasin de Washington D.C. (Etats-Unis), le 1er mars 2016.
Des figurines représentant Donald Trump et Hillary Clinton dans un magasin de Washington D.C. (Etats-Unis), le 1er mars 2016. (KAY NIETFELD / DPA / AFP)
avatar
Mathieu DehlingerFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

C'était le jour J pour les candidats aux primaires démocrates et républicaines. Les prétendants à la Maison Blanche ont passé l'épreuve du "Super Tuesday", mardi 1er mars, au cours duquel douze Etats étaient appelés à voter. Sans grande surprise, Hillary Clinton, côté démocrate, et Donald Trump, côté républicain, émergent comme les grands vainqueurs de cet événement électoral. L'ancienne secrétaire d'Etat et le milliardaire new-yorkais ont tous deux remporté sept Etats.

>> Cinq questions pour comprendre les enjeux du "Super Tuesday"

 Le scrutin est devenu national. L'Alabama, l'Alaska, l'Arkansas, le Colorado, la Géorgie, le Massachusetts, le Minnesota, l'Oklahoma, le Tennessee, le Texas, le Vermont et la Virginie ont participé au "Super Tuesday". Douze Etats donc, auxquels il faut ajouter les Samoa américaines.

Donald Trump incontesté pour l'instant. Le milliardaire est gagnant dans l'Alabama, l'Arkansas, la Géorgie, le Massachusetts, le Tennessee, le Vermont et la Virginie. Ted Cruz parvient à lui barrer la route dans son fief du Texas, dans l'Oklahoma et en Alaska. Marco Rubio ne convainc guère, en remportant une seule victoire, sa première, dans le Minnesota.

Hillary Clinton en position de force. Après sa très large victoire en Caroline du Sud, l'ancienne secrétaire d'Etat poursuit sur sa lancée, en remportant l'Alabama, l'Arkansas, la Géorgie, le Massachusetts, le Tennessee, le Texas et la Virginie. Son adversaire Bernie Sanders sauve les meubles en l'emportant dans son fief, le Vermont, et dans le Colorado, le Minnesota et l'Oklahoma.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ETATS_UNIS

10h50 : Chris Christie, gouverneur du New Jersey et soutien de Donald Trump, est en train de voler la vedette au milliardaire après sa victoire lors des primaires du "Super Tuesday". Beaucoup d'internautes s'amusent du regard complètement désabusé qu'avait Chris Christie pendant le discours de son candidat. Dans cette vidéo, USA Today s'amuse à imaginer ses pensées.



12h31 : De son côté, Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, déclare sur BFMTV que Donald Trump est "le symbole d'un ras-le-bol des peuples".



(BFMTV / YOUTUBE)

10h39 : Le succès de Donald Trump lors du "Super Tuesday" inspire la droite française. Laurent Wauquiez, numéro 2 des Républicains, a estimé sur France 2, dans les "4 Vérités", qu'"il est révélateur de quelque chose, qu'aujourd'hui dans les démocraties, les citoyens ne veulent plus avoir des gens qui leur disent ce qu'ils ont le droit de penser et ce qu'ils ont le droit de dire".

(TELE MATIN / YOUTUBE)

10h44 : Cette victoire de Ted Cruz dans l'Alaska n'a pas de quoi faire trembler Donald Trump qui reste favori. D'après les estimations de Politico (en anglais), Ted Cruz a désormais gagné 171 délégués, quand Donald Trump en compte 285.

10h05 : Le Républicain Ted Cruz bat Donald Trump dans l'Alaska.

08h31 : Bonjour @Harold. Effectivement, Hillary Clinton a clairement les faveurs d'une majorité des quelque 700 super-délégués, qui ne sont pas élus durant le processus des primaires, mais qui participeront au choix du candidat démocrate. Forcément, cela lui offre un avantage conséquent face à Bernie Sanders.

Mais j'ai contacté plusieurs super-délégués qui soutiennent Bernie Sanders. Ces derniers ne sont pas inquiets. Ils assurent que si le "socialiste" l'emporte durant les primaires, les super-délégués finiront par tourner le dos à Hillary Clinton – comme ils en ont le droit – et par soutenir le sénateur du Vermont.

08h31 : Bonjour Mathieu, ce scrutin démocrate n'est-il pas un jeu de dupe grâce à l'avance d'Hillary en terme de super-délégués ? Merci de nous faire vivre les résultats !

08h09 : Bonjour @Lym, cela paraît en tout cas de moins en moins impossible, car le milliardaire domine pour l'instant la plupart des primaires. Tout n'est pas joué pour autant, comme l'explique le New York Times (en anglais), qui teste plusieurs scénarios. Mais comme ni Ted Cruz ni Marco Rubio ne se détache, Donald Trump a pour l'instant le champ libre.

08h09 : Trump peut-il gagner l'investiture ?

07h52 : Comment ça, vous n'avez pas veillé toute la nuit pour suivre les résultats du "Super Tuesday" ? C'est dommage, mais pas de panique, je vous offre une séance de rattrapage. Des victoires de Donald Trump et Hillary Clinton aux déceptions pour Ted Cruz, Marco Rubio et Bernie Sanders... Voici ce qu'il faut retenir de cette longue journée électorale.



(AFP / FRANCETV INFO)

07h31 : Donald Trump a conforté son statut de favori à la primaire républicaine à l'issue de ce "Super Tuesday". Pourtant, nombre de ses propositions semblent impossibles à mettre en œuvre, même s'il parvenait à s'installer à la Maison Blanche. J'ai dressé le portrait de l'Amérique version Donald Trump.




(MICHAEL B. THOMAS / AFP)

07h03 : Après le "Super Tuesday", Donald Trump est toujours quasi-incontesté chez les républicains et Hillary Clinton se rassure face à Bernie Sanders. Retrouvez tous les résultats en un clin d'œil par ici.



(FRANCETV INFO)

06h07 : La nuit électorale touche à sa fin, même s'il nous manque encore les résultats de l'Alaska. Merci d'avoir suivi ce live nocturne. Mon collègue Louis San vient d'arriver, en pleine forme, pour vous faire vivre toute l'actualité de ce mercredi. Je vous laisse en sa compagnie. Très bonne journée ou bonne nuit, si vous allez vous coucher après avoir veillé toute la nuit à nos côtés.


06h02 : C'était l'un des derniers résultats que l'on attendait : Donald Trump engrange une nouvelle victoire, en l'emportant dans le Vermont, annonce l'agence Associated Press.

05h38 : C'est une déception pour Bernie Sanders, car il avait ses chances dans cet Etat du Nord-Est des Etats-Unis.

05h35 : Sept victoires pour Hillary Clinton. L'ancienne secrétaire d'Etat est désormais donnée gagnante dans le Massachusetts.

05h24 : Et de quatre pour Bernie Sanders : l'agence Associated Press le donne gagnant dans le Minnesota.

05h19 : C'est la victoire qu'on n'attendait plus. Clairement, Marco Rubio sauve les meubles, après une très mauvaise soirée. Il lui permet de faire mentir Ted Cruz, qui se présentait comme "le seul candidat à avoir battu Donald Trump".

05h20 : Ça y est : première victoire pour Marco Rubio ! Le sénateur de Floride remporte le Minnesota.

05h12 : Et justement ça continue : Bernie Sanders est donné vainqueur dans le Colorado par plusieurs médias américains.

05h09 : Prenez un café : la nuit n'est pas terminée. Nous attendons toujours des résultats dans plusieurs Etats. Dans le Minnesota, le Vermont et l'Alaska côté républicain. Et dans le Colorado, le Massachusetts, le Minnesota côté démocrate.


05h02 : Vous pouvez retrouver tous les résultats dans notre article. Ils sont également représentés sous la forme de cartes dans un autre contenu.

04h52 : @Anonyme, vous évoquez le Ku Klux Klan dans votre message. Donald Trump a effectivement reçu le soutien de David Duke, un ancien chef de file du KKK, dont le milliardaire a eu bien du mal à se distancer. L'équipe de France 2 Washington est revenue sur ces soutiens controversés dans un reportage.

(FRANCE 2)

04h48 : Bonsoir @Anonyme, ou bonjour peut-être, je ne sais plus très bien à cette heure-ci. Si Donald Trump obtient l'investiture républicaine, rien ne dit qu'il s'installera dans le bureau ovale. Pour l'instant, les sondages le donnent perdant, aussi bien contre Hillary Clinton que contre Bernie Sanders. Mais ce ne sont que des sondages et tout peut changer évidemment dans les mois à venir.

04h48 : Peut on croire à une victoire de Trump en Novembre ou va-t-il y avoir une prise de conscience collective des idées radicales et de l'entourage (kkk...) du candidat républicain, qui lui porteraient préjudice ?

04h41 : Où en sommes-nous au niveau des délégués ? Forcément, après ces succès, Donald Trump prend le large avec 221 délégués pour l'instant, contre 69 à son plus proche rival, Ted Cruz. Côté démocrate, Hillary Clinton a pour l'heure deux fois plus de délégués que Bernie Sanders : 426 contre 210. Mais attention, la soirée n'est pas encore terminée.



04h31 : Pendant ce temps, au Colorado, c'est l'heure du caucus démocrate. Une façon de procéder nettement plus folklorique pour choisir le candidat : pas de bulletin de votes, mais une sorte de réunion publique.

04h28 : "L'Amérique ne devrait pas avoir un président dont les mots vous feraient honte si vos enfants les répétaient."

Dans son discours, Ted Cruz tente de positionner comme le seul conservateur des primaires républicaines, en taclant tout particulièrement les positions de Donald Trump.

04h26 : Ted Cruz revient sur la dernière polémique autour de Donald Trump. Il réclame au milliardaire d'autoriser la diffusion de ses échanges avec le New York Times. Au cours de la discussion, le businessman aurait confié qu'il ne tiendrait pas une de ses promesses sur l'immigration.

04h23 : Et un de plus : Donald Trump est désormais donné gagnant dans l'Arkansas.

04h19 : "Notre campagne est la seule qui a battu Donald Trump et qui battra Donald Trump."

Ted Cruz estime que Donald Trump sera investi si les autres candidats ne se retirent pas de la course. Ce serait "désastreux", explique-t-il. Il appelle ses adversaires à se rassembler derrière lui.

04h18 : Au tour de Ted Cruz, le seul républicain à avoir réussi à battre Donald Trump, de s'exprimer.



(ABC NEWS)

04h12 : "Je suis un rassembleur."

Donald Trump conclut cette longue intervention face aux médias en se présentant comme un "rassembleur", qualificatif surprenant quand on sait à quel point l'establishment républicain l'exècre et à quel point il s'est fait un plaisir de l'étriller tout au long de sa campagne. Mais d'après le milliardaire, "quand on s'unira, [les républicains], personne ne nous battra".

04h02 : Contrairement aux autres candidats, qui se sont contentés d'une courte allocution, Donald Trump s'offre carrément une sorte de conférence de presse, en répondant aux questions des journalistes.

03h59 : "Je suis un businessman, je sais comment faire ça."

"On va avoir un mur, je vous le dis", promet Donald Trump en réponse à une journaliste. Le milliardaire persiste et signe sur sa proposition de construire un mur à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Et il assure que le Mexique paiera pour l'installation.



(CBS NEWS)

03h52 : Donald Trump est particulièrement virulent à l'encontre de Marco Rubio, le "perdant" de la soirée et se montre plutôt conciliant à l'égard de Ted Cruz, qu'il félicite pour ses victoires.