Les producteurs d'une série dérivée de "24 heures chrono" présentent leurs excuses après avoir utilisé les images d'une vraie attaque terroriste

Des images de l'attaque terroriste d'un centre commercial au Kenya en 2013, ont été utilisées dans un épisode de "24 : Legacy", diffusé, lundi, aux Etats-Unis, 

Capture écran Twitter de Sam Gichuru, d\'une vidéo de l\'épisode 4 de la série \"24 : Legacy\", vendredi 24 février.
Capture écran Twitter de Sam Gichuru, d'une vidéo de l'épisode 4 de la série "24 : Legacy", vendredi 24 février. (SAM GICHURU)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Dans l'épisode 4 de '24 : Legacy', nous avons malheureusement inclu des images d'une attaque à Nairobi", ont déclaré les producteurs de "24 : Legacy", une série dérivée de "24 Heures chrono", vendredi 24 février.

"Ces images seront retirées de toutes les prochaines diffusions. Nous présentons nos excuses pour la douleur causée aux victimes et familles de victimes, et sommes profondément désolés", ont-ils rajouté, selon Variety (en anglais).

"Honte à vous Fox"

En effet, dans le dernier épisode "15 heures- 16heures", produit par la compagnie Fox, des responsables américains sont montrés en train de visionner une attaque dans un centre commercial. Des hommes cagoulés et armés tirent sur des civils, pendant que d'autres tentent d'échapper à la fusillade. Or, ces images n'ont rien d'imaginaires, puisque ce sont celles de l'attaque menée par le groupe terroriste Al-Shabaab dans le centre commercial Westgate au Kenya, en septembre 2013.

Immédiatement après la diffusion, de nombreux Kenyans se sont plaints de l'utilisation de ces images. Sous le hashtag #SomeoneTellFox, beaucoup d'entre eux ont critiqué "la marchandisation d'une tragédie" et le manque de sensibilité des producteurs de la série.

"Ils préfèrent l'argent et le divertissement à la vie humaine, mais au Kenya nous accordons de l'importance à nos défunts. C'est mal et immoral."

"Un mépris pour les vies africaines... Quelle honte !"

"C'est triste, après tout ce que nous avons enduré, surtout ceux qui ont perdu leurs proches, que cela paraisse amusant pour vous. Honte à vous, Fox !"