"Les figures de l’ombre" : la face cachée de la conquête spatiale

"Les figures de l’ombre" sort mercredi 8 au cinéma. Ce film retrace le parcours méconnu de trois femmes afro-américaines qui ont joué un rôle dans la conquête spatiale dans les années 60.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

A l’aube des années 60, la conquête spatiale est une priorité pour les États-Unis, il faut rattraper le retard sur l’URSS, quitte à faire appel aux talents cachés de la Nasa. Un de ces talents est une jeune femme noire, surdouée. Elle est chargée d’établir les trajectoires du futur vol orbital. Elle va devoir s’imposer dans un milieu d’hommes, en pleine période de ségrégation raciale.

Pas de barrières raciales à la Nasa

"Tout était séparé entre blancs et noirs. On ne peut pas imaginer un truc pareil. Les toilettes pour noirs étaient dans un bâtiment à part, à un kilomètre. Rien que d’aller aux toilettes était une difficulté", détaille Taraji P. Henson, une des actrices du film. La Nasa fut le premier organisme fédéral à faire tomber les barrières raciales. Ainsi, Dorothy Voghan fut la première femme noire à diriger une équipe. Catherine Johnson, qui calculait les trajectoires des vols, a été décorée par Barack Obama en 2015.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration planètes.
Illustration planètes. (MAXPPP)