Infrastructures : les États-Unis se délabrent

Aux États-Unis, faute d’investissements publics, le délabrement des infrastructures est tel qu’on parle de mise en danger du public. Dans certains États, on renonce même à goudronner les routes.

Voir la vidéo
france 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des graviers et de la terre à la place du goudron. Nous sommes pourtant au cœur d’une grande ville américaine, Omaha, dans le Nebraska. Depuis trois ans, les habitants n’ont plus ni trottoir, ni bitume. "Un jour, nous avons appelé la mairie pour qu’elle rebouche des nids de poule. Des employés sont venus et ont retiré le bitume. On s’est dit ‘chouette, on va enfin avoir une route toute neuve’. On a attendu, attendu, attendu, et finalement, la mairie nous a dit que ça resterait comme ça…", raconte Joanne Amoura, une habitante de la ville.

2 000 milliards d’euros d’investissement nécessaires

Comme dans le Nebraska, une trentaine d’États a renoncé à bitumer les routes, pour faire des économies. "On a des nids de poule sur les autoroutes, on a le pire système de transports et de train. En Chine, ils ont des trains qui vont à 350 km/h, alors qu’ici, quand un train va à plus de 90 km/h, on craint une collision", déplorait Donald Trump pendant sa campagne. D’après une enquête nationale, un pont sur neuf est délabré, faute d’investissements. Les besoins des États-Unis se chiffreraient à 2 000 milliards d’euros, c’est cinq fois le budget de la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jusqu\'à sa fermeture à l\'été 2016, la fausse ambassade américaine au Ghana avait pignon sur rue dans un bâtiment rose, au-dessus duquel flottait un drapeau américain.
Jusqu'à sa fermeture à l'été 2016, la fausse ambassade américaine au Ghana avait pignon sur rue dans un bâtiment rose, au-dessus duquel flottait un drapeau américain. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)