"Se rendre utile est un devoir" : la solidarité s'exprime après la fusillade de Las Vegas

À Las Vegas, le mouvement de solidarité avec les proches des victimes de la fusillade est particulièrement visible devant le principal hôpital de la ville. 

Les casinos de Las Vegas appellent aux dons du sang, mardi 3 octobre.
Les casinos de Las Vegas appellent aux dons du sang, mardi 3 octobre. (EMILY MOLLI / NURPHOTO / AFP)
avatar
Sandrine Etoa-AndegueRadio France

Mis à jour le
publié le

Deux jours après la fusillade de Las Vegas, le mouvement de solidarité avec les victimes et leurs proches est particulièrement visible, mercredi 4 octobre, devant le principal hôpital de la ville. Des anonymes affluent pour répondre au besoin de dons de sang ou pour soulager la détresse des familles.  

L'élan de solidarité des habitant de Las Vegas après la fusillade : un reportage de Sandrine Etoa-Andegue
--'--
--'--

L'hôpital universitaire de Las Vegas se dresse sur Hope Place, la place de l’espoir. Plusieurs dizaines de personnes blessées dimanche lors de la fusillade meurtrière y sont toujours prises en charge. À l’entrée des visiteurs, un groupe donne de la voix. Une des chanteuses, Ashley, porte une pancarte autour du cou, offrant "des prières et des câlins". Plusieurs de ses amis étaient au concert, ils vont bien, précise la jeune femme, pour qui, "se rendre utile est un devoir".

Je prends les gens dans mes bras. Il y a tellement de gens dans cet immeuble qui souffrent et se battent pour rester en vie.

Ashley, bénévole devant le grand hôpital de Las Vegas

à franceinfo

Ces mots réconfortent Emma, quand elle sort des urgences, les larmes aux yeux. Elle vient de se rendre au chevet de son petit-fils de 24 ans, blessé à la cuisse. "Notre communauté est incroyable", s'exclame-t-elle. Emma raconte que son petit-fils et ses amis se sont jetés à terre au début de la fusillade, et qu'ils ont couru pour essayer de se mettre durablement à l'abri. 

Depuis dimanche soir, les services hospitaliers peuvent aussi compter sur la mobilisation des habitants qui viennent donner leur sang, comme Justin. Un de ses amis a reçu une balle. L’ami de son colocataire est mort, explique-t-il. "L’autre nom de Las Vegas, c’est la ville du péché. Moi ce que je vois, c’est de la solidarité", dit-il, exprimant sa fierté devant la réaction des habitants.