Etats-Unis : une adolescente de 12 ans poursuivie pour avoir menacé son école avec des emojis

Ce genre de cas est de plus en plus fréquent outre-Atlantique, raconte le "Washington Post", mais l'interprétation des émoticones pose des difficultés aux juges américains.

Une Américaine de 12 ans a été poursuivie pour avoir posté un message sur Instagram, où apparaissaient des emojis représentant un pistolet, un couteau et une bombe, rapporte le "Washington Post", le 28 février 2016.
Une Américaine de 12 ans a été poursuivie pour avoir posté un message sur Instagram, où apparaissaient des emojis représentant un pistolet, un couteau et une bombe, rapporte le "Washington Post", le 28 février 2016. (FRANCETV INFO)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La police américaine prend les emojis au pied de la lettre. Une Américaine de 12 ans est poursuivie pour avoir menacé son école dans un message rempli d'émoticones publié sur Instagram en décembre, rapporte le Washington Post (en anglais). Dans cette publication, l'adolescente juxtaposait des smileys représentant un pistolet, un couteau et une bombe.

L'élève a reconnu être à l'origine de ce message, posté sur le réseau social sous le nom d'un autre étudiant. Selon sa mère, elle a réagi ainsi après avoir été harcelée à l'école, mais la menace n'a pas été jugée "crédible", à en croire un porte-parole des établissements du comté de Fairfax, en Virginie.

Des affaires de plus en plus fréquentes ?

Cette affaire n'est pas inédite outre-Atlantique, raconte le Washington Post, qui cite plusieurs cas. A New York, des jurés se sont demandés si l'emoji d'un policier accolé à celui d'un pistolet représentait une réelle menace pour les forces de l'ordre. Dans le Michigan, un juge a dû interprété la signification d'un smiley à la langue pendue.

"Je pense qu'il y a choses qui sont perdues à la traduction, estime un avocat interrogé par le journal. Ces gamins ne menacent pas des policiers. (...) C'est une posture." Un autre avocat spécialisé dans les affaires numériques s'attend à une augmentation de ce type de cas : "Plus les gens utiliseront leurs téléphones portables et posteront sur Internet, plus les emojis deviendront des preuves." Réflechissez-bien quand vous utiliserez votre prochaine émoticone.