États-Unis : un espoir de traitement contre l’obésité

Aux États-Unis, une jeune femme souffre d’une maladie génétique qui l’empêche de prendre du poids. Mais cette maladie a permis d’aider à la découverte d’un traitement contre l’obésité.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des barres de céréales, des plats en sauce, des salades, tout est bon pour Abby Salomon. Cette Américaine souffre d’une maladie génétique qui provoque un vieillissement accéléré et une perte de graisse, quoi qu’elle mange. Elle n’a que 21 ans et pèse seulement 45 kg pour 1,78 m. Pour ne pas risquer les évanouissements et l’hypoglycémie, elle doit se nourrir en petites quantités en permanence, même la nuit.

Traitement contre l'obésité

"Ma vie tourne clairement autour de la nourriture, j’y pense tout le temps. Je sais, c’est bizarre…", témoigne la jeune femme. Et si elle ne prend pas un gramme, c’est parce qu’elle élimine beaucoup plus vite que la moyenne. C’est un généticien qui a réalisé cette découverte en pratiquant des tests de médicaments contre l’obésité sur des souris. Ce traitement arrête l’effet de l’asprosine, l’hormone qui stimule l’appétit. C’est un espoir pour les personnes souffrant d’obésité, un fléau qui touche 13% de la population adulte mondiale.

Les gens en surpoids perdent entre zéro et trois ans d\'espérance de vie, les obèses entre un et six ans, tandis que les grands obèses perdent entre un et huit ans.
Les gens en surpoids perdent entre zéro et trois ans d'espérance de vie, les obèses entre un et six ans, tandis que les grands obèses perdent entre un et huit ans. (ROBERT SCHLESINGER / PICTURE ALLIANCE / AFP)