Etats-Unis : le sénateur John McCain souffre d'une tumeur au cerveau

Le sénateur républicain de 80 ans, candidat à l'élection présidentielle américaine de 2008, souffre une nouvelle fois d'un cancer. 

Le sénateur de l\'Arizona John McCain, lors d\'une conférence de presse à Kaboul (Afghanistan), le 4 juillet 2017. 
Le sénateur de l'Arizona John McCain, lors d'une conférence de presse à Kaboul (Afghanistan), le 4 juillet 2017.  (HAROON SABAWOON / ANADOLU AGENCY)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La tumeur a été découverte après une opération, vendredi 14 juillet. Le sénateur américain de 80 ans John McCain, figure emblématique du Parti républicain aux Etats-Unis, a annoncé mercredi 19 juillet qu'il souffrait d'un cancer du cerveau. Ce n'est pas la première fois que l'homme politique, ancien pilote prisonnier de guerre au Vietnam, est atteint d'un cancer. Il a souffert de mélanomes dans les années 1990 et 2000, dont il s'est remis. 

Les médecins ont découvert cette tumeur après une intervention visant à retirer un caillot de sang situé au-dessus de l'œil gauche du sénateur de l'Arizona. Ils ont identifié, à l'aide de prélèvements, une tumeur maligne du nom de glioblastome, qui nécessitera de la chimiothérapie ou une radiothérapie, a annoncé la Mayo Clinic de Phoenix (Arizona). "Les médecins du sénateur disent qu'il se remet de l'opération 'incroyablement bien' et que son état de santé général est autrement excellent", a indiqué la clinique. 

Des centaines de témoignages de sympathie

La classe politique américaine a rapidement réagi à l'annonce de ce nouveau cancer. Barack Obama, l'ancien président démocrate, a été l'un des premiers à le soutenir sur le réseau social Twitter. "John McCain est un héros américain et l'un des battants les plus courageux que je connaisse. Le cancer ne sait pas à qui il a affaire. Fais-lui vivre un enfer, John", a-t-il tweeté. 

Le président des Etats-Unis, Donald Trump, avec qui John McCain entretient des relations tendues, a déclaré dans un communiqué que le sénateur avait "toujours été un combattant". "Melania et moi envoyons nos pensées et prières au sénateur McCain, à Cindy et toute sa famille. Remettez-vous vite", a-t-il poursuivi. 

"La personne la plus coriace que je connaisse"

Mercredi soir, peu après l'annonce de John McCain, les messages ont afflué de tous les bords de la classe politique, de la part d'anciens adversaires comme d'amis. Celui de sa fille, Meghan McCain, a été l'un des plus partagés. 

"Il est la personne la plus coriace que je connaisse. L'ennemi le plus cruel n'a jamais pu le briser, a-t-elle notamment écrit. Le cancer pourra l'affecter de multiples façons : mais il ne le fera jamais capituler, car rien n'a jamais pu le faire capituler".

Trente-cinq ans de carrière politique

John McCain a été élu pour la première fois en 1982 à la Chambre des représentants. Il était alors fraîchement retraité de l'US Navy. Depuis 1986, il a constamment été réélu par les électeurs de l'Arizona au Sénat, où il est devenu l'un des piliers sur les questions de défense et de politique étrangère. Il préside actuellement la commission de la Défense du Sénat.

Politiquement, son absence forcée pose un problème à la majorité du Sénat, qui passe de facto de 52 à 51 élus, sur 100. Les parlementaires doivent impérativement voter en personne au Congrès. Mercredi 19 juillet, la date de retour de John McCain à Washington n'était pas encore précisée.