États-Unis : de nouvelles sanctions pour la Russie ?

Aux États-Unis, la balle est désormais dans le camp du président américain. Le Sénat a adopté hier des sanctions pour punir la Russie de son ingérence présumée dans l'élection présidentielle.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Avec une majorité écrasante, et après leurs collègues de la chambre des représentants, les sénateurs ont adopté le principe de sanctions contre la Russie, au-delà des clivages. "Les États-Unis doivent envoyer un message fort à Vladimir Poutine ou à tout autre agresseur. Nous ne tolérerons pas que notre démocratie soit attaquée, c'est tout l'enjeu de cette loi", a déclaré le sénateur républicain de l'Arizona, John McCain.

"L'insolence américaine"

La loi sanctionne également l'Iran et la Corée du Nord et passe très mal en Russie. Vladimir Poutine, qui a toujours nié l'ingérence dans la campagne américaine, a même dénoncé "l'insolence américaine". Maintenant, la balle est dans le camp du président. Donald Trump peut en effet mettre son veto, mais s'il le fait, il suffirait au Congrès de revoter le texte à une majorité des deux tiers, ce qui est pratiquement assuré et donc synonyme d'humiliation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vladimir Poutine et Donald Trump lors du sommet du G20 à Hambourg en Allemagne, le 7 juillet 2017.
Vladimir Poutine et Donald Trump lors du sommet du G20 à Hambourg en Allemagne, le 7 juillet 2017. (SAUL LOEB / AFP)