Donald Trump : retour au charbon

Le nouveau président américain signe le décret qui va faciliter le développement des mines de charbon.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il n'y aura plus aucune restriction. Les centrales à charbon vont pouvoir rejeter autant de carbone qu'elles le souhaitent. Pas de limite, pas de compte à rendre. Combustible le plus polluant pour l'atmosphère, le charbon est déjà exploité dans 511 centrales à travers le pays. Et c'est le même principe pour le gaz de schiste. Fini les contraintes sur la quantité de terres exploitables. Peu importe s'il y a dégradation des eaux.

Un président ouvertement climatosceptique

Pire, si un gisement est repéré dans un grand parc national comme Yellowstone, il ne sera plus protégé. Rien de surprenant pour un président ouvertement climatosceptique. "Le réchauffement climatique est un canular", assure Donald Trump. Déjà la semaine dernière, le président a signé le lancement du pipeline controversé de Keystone, qu'Obama avait bloqué par précaution environnementale. Donald Trump a privilégié les milliers d'emplois qui sont en jeu. Toutes ces mesures risquent de réduire la portée de l'accord de Paris sur le climat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 1er mars 2017.
Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 1er mars 2017. (KEVIN LAMARQUE / REUTERS)