Parmi les 307 personnes à bord du Boeing 777 qui a pris feu à l'aéroport de San Francisco (Californie) samedi 6 juillet, Benjamin Levy, un entrepreneur d'une trentaine d'années. Il rentrait d'un déplacement à Séoul (Corée du Sud). Dans un entretien via internet accordé à la rédaction de France 2 dimanche, le Français se considère comme un "miraculé".

"Aujourd'hui, je suis non seulement un miraculé, certainement, mais beaucoup d'autres avec moi le sont, ce qui est assez fantastique", affirme l'homme sorti indemne de la carlingue qui a pris feu sur le tarmac. Grand voyageur, Benjamin Levy connaît bien l'aéroport de San Francisco. Il raconte avec force détails la situation. "Aucune anomalie, aucun message du commandant de bord", se souvient-il. Voici ses commentaires, recueillis par Anne-Claire Poignard.

Le Boeing 777 qui a pris feu la veille à l'aéroport de San Francisco (Californie), dimanche 7 juillet 2013.
Le Boeing 777 qui a pris feu la veille à l'aéroport de San Francisco (Californie), dimanche 7 juillet 2013. (AFP / NTSB)