VIDEO. Après les violences racistes de Charlottesville, des statues de confédérés sont déboulonnées à Baltimore

Le débat sur l'enlèvement ou non de ces monuments en hommage à la confédération d'Etats du sud, qui a déclenché la guerre civile notamment pour défendre l'esclavage, fait rage aux Etats-Unis.

Voir la vidéo
CBS
avatar
franceinfo avec AFP et ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La ville de Baltimore a enlevé, dans la nuit de mardi à mercredi 16 août, les quatre statues qui célébraient encore des personnages de la confédération sudiste, quelques jours après les violences racistes qui ont endeuillé Charlottesville, raconte la chaîne WBALTV (en anglais).

"C'est fait", a déclaré Catherine Pugh, la maire de Baltimore, une ville de 600 000 habitants, à la fin des opérations. "Il fallait qu'elles soient enlevées. Je m'inquiète pour la sécurité de notre population. Nous avons fait aussi vite que nous avons pu." L'enlèvement des statues avait commencé à 23h30 et s'est achevée à 5h30.

Les statues – parfois monumentales – ont été enlevées grâce à une grue et emportées en camion, ne laissant que les piédestaux souvent couverts de graffitis antiracistes ou célébrant le mouvement de défense des Noirs Black Lives Matter.

Les statues de deux confédérés enlevées dans un parc de Baltimore (Maryland), le 16 août 2017
Les statues de deux confédérés enlevées dans un parc de Baltimore (Maryland), le 16 août 2017 (DENISE SANDERS / AP / SIPA)