États unis : 5 choses à savoir sur les suprémacistes blancs

Les suprémacistes blancs ont été propulsés au cœur de l’actualité aux Etats-Unis avec la manifestation de Charlottesville, au cours de laquelle une manifestante anti-raciste a été tuée. La journaliste Linh-Lan Dao fait le point sur cette tendance de l’extrême droite américaine.

Voir la vidéo
franceinfo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le suprémacisme est une idéologie raciste. Avec le néo-nazisme, le suprémacisme blanc est l’une des deux tendances de l’extrême-droite américaine. Elle repose sur l’idée que les personnes à peau blanche sont supérieures aux autres. En 1978, la Cour suprême a autorisé le parti nazi américain à défiler à Skokie (Illinois), dans un quartier principalement habité par des survivants de l’Holocauste. Cette autorisation se fonde sur le Premier amendement de Constitution, qui garantit la liberté la liberté d’expression.

Des liens avec la Maison Blanche

"L’alt-right", ce courant récent dit de "droite alternative" a été théorisé par le suprémaciste Richard Spencer. "Heil Trump ! Heil notre peuple ! Heil la victoire", avait-il déclaré au National Policy Institute, le 19 novembre 2016. Diplômé de plusieurs universités prestigieuses, il appelle à une "épuration ethnique pacifique" des Etats-Unis. Il est aussi l’un des organisateurs de la manifestation de Charlottesville. Et ce mouvement a des liens avec la Maison Blanche Steve Bannon, haut-conseiller de Trump, dirigeait le site d’extrême droite Breitbart News. Sebastian Gorka, conseiller en sécurité de Donald Trump, a aussi écrit pour ce site. Depuis le 11-Septembre, les extrémistes blancs ont tué deux fois plus que les jihadistes aux Etats-Unis.

Des membres de groupuscules radicaux marchent dans Charlottesville, le 11 août.
Des membres de groupuscules radicaux marchent dans Charlottesville, le 11 août. (ZACH D ROBERTS / NURPHOTO / AFP)