Ce que l'on sait de la fusillade qui a fait plusieurs blessés près de Washington

Un tireur armé d'un semi-automatique a visé des élus du Congrès américain qui s'entraînaient pour un match de baseball, dans la banlieue sud de la capitale.

Un officier de police après la fusillade qui a fait plusieurs blessés à Alexandria, près de Washington (Etats-Unis), le 14 juin 2017.
Un officier de police après la fusillade qui a fait plusieurs blessés à Alexandria, près de Washington (Etats-Unis), le 14 juin 2017. (JOSHUA ROBERTS / X01909)
avatar
franceinfo avec AFP et ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une fusillade sur un terrain de sport à Alexandria, dans la banlieue de Washington (Etats-Unis), a fait plusieurs blessés, mercredi 14 juin, dont un chef de file du parti républicain à la Chambre des représentants. Les élus du Congrès américain présents quand des coups de feu ont éclaté s'entraînaient pour un match de baseball de charité qui devait avoir lieu jeudi. Le suspect est mort de ses blessures, a annoncé le président Donald Trump depuis la Maison Blanche. Franceinfo revient sur les circonstances de cette fusillade.

Que s'est-il passé ?

Un homme a ouvert le feu vers 7 heures du matin, heure locale (13 heures à Paris), avec une arme semi-automatique, faisant plusieurs blessés. Les tirs se sont produits lors d'un rassemblement en marge d'un entraînement de baseball, auquel participaient plusieurs membres du Congrès. "Le tireur a été interpellé et n'est plus une menace", a annoncé la police d'Alexandria.

La fusillade a eu lieu dans le parc Eugene Simpson. "J'étais sur le terrain et j'ai entendu 'bam !', a témoigné sur la chaîne CNN le parlementaire républicain Mo Brooks. Je me retourne et je vois un fusil sur la troisième base. (...) J'entends un autre 'bam !' et je réalise qu'il s'agit d'un tireur." Selon lui, les officiers de sécurité qui entouraient les élus ont riposté en utilisant leurs armes de poing.

Le sénateur Rand Paul, qui se trouvait également sur le terrain, a raconté avoir vu l'élu républicain Steve Scalise se traîner sur le sol après avoir été touché par le tireur pour tenter de lui échapper, alors que celui-ci continuait de cibler plusieurs personnes. Des photos prises après la fusillade laissent voir des impacts de balles.

Y a-t-il des victimes ?

Cinq personnes ont été transportées à l'hôpital, dont le suspect, a précisé Michael Brown, le chef de la police d'Alexandria, lors d'une conférence de presse. Parmi les blessés : Steve Scalise, 51 ans, l'un des chefs de file du parti républicain à la Chambre des représentants. Donald Trump a rapidement expliqué sur Twitter que cet "ami" était "grièvement blessé" mais qu'il "se remettrait".

L'élu a été touché à la hanche et emmené dans un hôpital de Washington pour y être opéré. Avant d'entrer en salle d'opération, le parlementaire "avait le moral et a parlé à son épouse par téléphone". Mais, dans la soirée, l'hôpital a affirmé que Steve Scalise se trouvait "dans un état critique"

L'élu républicain Roger Williams a quant à lui confirmé que l'un de ses collaborateurs parlementaires avait été blessé. Les autres blessés sont deux officiers de la police du Capitole, chargés de la protection des parlementaires. Ils devraient s'en sortir, selon la police.

Qui est le suspect ?

"L'assaillant est mort de ses blessures", a annoncé Donald Trump. "De nombreuses vies auraient été perdues sans les actes héroïques des deux policiers qui ont mis le tireur hors d'état de nuire (...) durant cette attaque très, très violente", a-t-il déclaré lors d'une brève allocution, au cours de laquelle il a appelé le pays à "l'unité".

Selon le Washington Post (en anglais), qui cite des sources policières, le tireur serait James Hodgkinson, un homme de 66 ans. Le quotidien américain précise qu'il s'agit d'un chef d'entreprise originaire de Belleville, dans l'Etat de l'Illinois. Sur sa page Facebook, il affichait sa sympathie pour Bernie Sanders, l'ancien candidat à la primaire démocrate. "Trump est un traître. Trump a détruit notre démocratie. L'heure est venue de détruire Trump et compagnie", écrivait James T. Hodgkinson en mars.

Dans un communiqué, Bernie Sanders a confirmé la participation de James Hodgkinson à sa campagne. Le sénateur du Vermont s'est dit "écœuré" par cet acte.

"Tous les types de violence sont inacceptables dans notre société. Je condamne cet acte de la manière la plus ferme."

Selon sa femme, citée par ABC, il s'était installé depuis deux mois à Alexandria.

Quelles sont les réactions des politiques ?

Donald Trump s'est dit "profondément attristé par la tragédie", dans un communiqué publié peu après les tirs. "Nos pensées et nos prières vont aux membres du Congrès, leurs équipes, la police du Capitole, les premiers secours ainsi que tous ceux qui ont été affectés", a écrit le président.

Paul Ryan, le président républicain de la Chambre des représentants, a également apporté son soutien aux victimes et aux équipes de secours.

"Ce matin, les cœurs de toute la Chambre sont avec Steve Scalise, la police du Capitole, le personnel et tous ceux qui ont été en danger".

Les autres élus présents lors de l'entraînement de baseball se sont rassemblés peu après la fusillade, tweete un journaliste.