Affamé, un bébé otarie s'attable dans un restaurant gastronomique de Californie

L'animal a réussi à s'introduire dans la salle à manger et s'est offert une sieste sur une banquette avant d'être secouru.

Le bébé otarie de huit mois découvert dans la salle d'un restaurant de San Diego (Californie, Etats-Unis), jeudi 4 février, fait une sieste sur une banquette.
Le bébé otarie de huit mois découvert dans la salle d'un restaurant de San Diego (Californie, Etats-Unis), jeudi 4 février, fait une sieste sur une banquette. (REUTERS)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Elle a dit 'je peux voir le menu'? J'ai demandé si elle avait une réservation". Le chef français Bernard Guillas plaisante, mais il ne ment pas quand il raconte avoir découvert une otarie attablée dans son restaurant de San Diego (Californie, Etats-Unis), jeudi 4 janvier, à l'heure du petit-déjeuner. Les photos qu'il a postées sur internet ont enthousiasmé les internautes.

We found This little guy in the The Marine Room restaurant this morning he was a little bit early for his high tide breakfast reservation as it is this weekend on Sunday and Monday

Posted by Bernard Guillas on Thursday, February 4, 2016

Un échouage dû au réchauffement des océans ?

"Elle s'est installée sur la banquette à côté de la fenêtre puis s'est endormie", raconte le chef. C'est là que l'équipe de nettoyage l'a découverte. Son restaurant, The Marine Room, est situé en bord de mer. Il y a "un bout de plage entre une maison et le restaurant et l'otarie s'est faufilée sur la rampe d'accès et à travers la porte arrière", a expliqué Bernard Guillas. Sur une des photos, elle regarde la mer par la fenêtre : "Elle avait l'air de penser : 'je dois retourner là-bas'".

Les vétérinaires d'un parc d'attraction aquatique sont venus au secours de ce bébé otarie de huit mois, qui souffrait de malnutrition. "Elle pesait 9 kilos et aurait dû en peser presque 20", explique le chef, qui suppose que c'est le phénomène climatique El Nino qui, en faisant monter la température du Pacifique, provoque une pénurie de poisson pour les otaries.

Les organismes de protections des animaux s'inquiètent depuis des mois du nombre croissant d'otaries qui s'échouent en Californie et manquent de nourriture. En mars 2015, des centaines de petits lions de mer étaient arrivés sur les plages, et une opération de sauvetage avait été mise en place.