Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

Une coopérante française de Médecins sans frontières (MSF) a été contaminée par le virus Ebola au Libéria, annonce mercredi l'organisation humanitaire. Elle doit être transférée à l'hôpital Bégin à Saint-Mandé.

(Equipe de prévention Ebola au Liberia © REUTERS / Athalia Christie)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Il s'agit de la première ressortissante française touchée par le virus Ebola. "La volontaire française de MSF, qui fait partie de l'équipe déployée à Monrovia, a été placée en isolement mardi 16 septembre, dès l'apparition des premiers symptômes. Les tests de laboratoire effectués le même jour ont confirmé une infection au virus Ebola ", indique Médecins sans frontières dans un communiqué.

 Elle doit être transférée vers l'hôpital Bégin à Saint-Mandé, près de Paris, indique le service de santé des armées. Le ministère de la Santé indique qu'elle va être rapatriée par avion spécial, "dans des conditions de sécurité maximale, dans un avion médicalisé dédié".

Le président de MSF très ému, "un terrible et douloureux accident"

Cette volontaire de MSF est une femme expérimentée, elle n'en est pas à sa première mission. Joint par France Inter, le président de MSF Mego Terzian, indique qu'elle est consciente : "Sa situation est stable, elle est isolée dans le centre d'isolement MSF, dans de bonnes conditions, un avion spécial est affrété, je ne sais pas l'heure exacte " mais son retour devrait avoir lieu jeudi, précise-t-il.

Mego Terzian précise que normalement les personnels de MSF qui luttent contre Ebola n'ont pas de contact physique avec les patients suspects ou confirmés, ils portent gants, masques, chaussures spécifiques. Il se dit très ému, "c'est un terrible et douloureux accident ".

Une Française contaminée par Ebola au Libéria : Julie Pietri a pu joindre le président de MSF Mego Terzian
--'--
--'--

"Nos équipes ne sont pas complètement épargnées"

L'organisation humanitaire a déployé quelque 2.000 personnes pour lutter contre Ebola en Afrique de l'Ouest, dont 200 volontaires internationaux. "MSF applique des protocoles de protection extrêmement stricts. Cependant, ce risque fait partie de ce type d'interventions et nos équipes ne sont pas complètement épargnées ", explique Brice de la Vingne, directeur des opérations de MSF, dans le communiqué de MSF.

Selon le dernier pointage de l'Organisation mondiale de la Santé, la maladie a tué 2.461 personnes sur 4.985 contaminées depuis mars. Le Liberia est l'un des pays les plus affectés par Ebola avec la Guinée, où l'épidémie s'est déclarée en mars, et la Sierra Leone. L'OMS estime qu'il faudrait trois à quatre fois plus de personnels médicaux dans ces trois pays.

Le Conseil de sécurité de l'ONU, saisi en urgence par les Etats-Unis, doit se prononcer jeudi sur un projet de résolution américain destiné à mobiliser les gouvernements contre la propagation de l'épidémie, une initiative rarissime dans le domaine de la santé.