Cindy Lee Garcia, une actrice californienne qui apparaît dans la vidéo anti-islam à l'origine de violentes manifestations dans le monde arabe, affirme avoir été trompée sur la véritable nature du film, le 12 septembre 2012.
Cindy Lee Garcia, une actrice californienne qui apparaît dans la vidéo anti-islam à l'origine de violentes manifestations dans le monde arabe, affirme avoir été trompée sur la véritable nature du film, le 12 septembre 2012. (FTVI / EVN / CBS)

VIOLENCES ANTI-AMERICAINES - Cindy Lee Garcia assure avoir été trompée et a donc choisi de porter plainte. L'actrice américaine, qui a participé au film anti-islam L'innocence des musulmans, déclencheur des manifestations et violences meurtrières dans le monde arabe, a déposé un recours contre son producteur mercredi 19 septembre à Los Angeles (Californie).

Cindy Lee Garcia porte plainte pour invasion de la vie privée, fraude, calomnie et volonté de nuire. La plainte, déposée devant la Cour supérieure de Los Angeles, vise Nakoula Basseley Nakoula, un copte (chrétien d'Egypte) de 55 ans résidant près de Los Angeles, qui a reconnu avoir aidé à la fabrication du film et qui avait été condamné en 2010 pour fraude bancaire, écopant de 21 mois de prison. Selon les médias américains, Nakoula se serait dissimulé derrière le pseudonyme Sam Bacile pour communiquer sur le film, avant d'être identifié.

L'actrice dépose également plainte contre le site de vidéos YouTube et sa maison-mère Google, qui diffusent des extraits du film. Elle affirme que les acteurs ont été trompés et ont participé au tournage sans connaître son intention véritable. "Mr Bacile a affirmé que L'innocence des musulmans était un film d'aventures sur l'Egypte ancienne", peut-on lire dans la plainte. Mais Cindy Lee Garcia a finalement découvert qu'il s'agissait d'un tout autre film et sa vie est en danger, poursuit la plainte. "Elle est l'objet de menaces de mort sérieuses, a peur pour sa vie et pour celle de son entourage."