VIDEO. Turquie : partisans d'Erdogan et manifestants kurdes s’affrontent à Washington

La communauté kurde de Washington a manifesté, mardi, devant la résidence de l'ambassadeur de Turquie, où s'est rendu Recep Tayyip Erdogan après avoir rencontré Donald Trump.

Voir la vidéo
REUTERS et APTN
avatar
franceinfo avec AFP et ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour leur premier tête-à-tête à Washington, Donald Trump et Recep Tayyip Erdogan ont promis, mardi 16 mai, d'apaiser les tensions entre les Etats-Unis et la Turquie. Cela concerne notamment le dossier des milices kurdes qui combattent, avec les Américains, les jihadistes en Syrie.

Pourtant, à Washington, partisans du président turc et manifestants kurdes se sont violemment affrontés devant la résidence de l'ambassadeur de Turquie à Washington, où le chef de l'Etat turc s'est rendu après son entretien à la Maison Blanche avec le président Donald Trump.

Les gardes du corps d'Erdogan attaquent les manifestants

"Nous ne faisions rien de mal, nous étions juste en train de célébrer" la visite du président Erdogan, a affirmé un partisan du dirigeant turc, Mustafa Dikilitas, à la chaîne ABC.

De son côté, la communauté kurde de Washington a fourni une autre version. "Tout à coup, ils ont juste couru vers nous, a affirmé Lucy Usoyan, une manifestante kurde, qui a affirmé avoir été attaquée par les partisans de Recep Tayyip Erdogan. Quelqu'un a commencé à me frapper sur la tête." Les gardes du corps du président turc ont attaqué des manifestants qui brandissaient le drapeau des milices kurdes syriennes du PYD, que la Turquie considère comme une émanation du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

"Je vais te tuer, tu es morte"

"Je vais te tuer, tu es morte", aurait lancé un garde du corps de Recep Tayyip Erdogan à une manifestante de 26 ans, Ceren Borazan, qui a témoigné sur Facebook (en anglais) et auprès de BuzzFeed (en anglais). Sur cette image qu'elle a relayée sur son compte Twitter, on la voit prise à la gorge par un garde du corps du président turc.

L'homme l'a saisie à la gorge avec une force telle qu'un vaisseau sanguin de son œil gauche a explosé, a-t-elle montré dans un cliché publié par BuzzFeed.

La police de Washington a fini par ramener le calme. Au total, neuf personnes ont été hospitalisées, dont une gravement blessée, selon les services d'urgence.

Un groupe pro-Erdogan invective des Kurdes au Lafayette Park, à Washington (Etats-Unis), le 16 mai 2017
Un groupe pro-Erdogan invective des Kurdes au Lafayette Park, à Washington (Etats-Unis), le 16 mai 2017 (JONATHAN ERNST / REUTERS)