Turquie : au moins 37 personnes tuées dans un attentat à la voiture piégée à Ankara

"Au moins une des victimes" était l'auteur de l'attentat, précise le ministre de la Santé turc.

Des secouristes sur le terrain après un attentat à la voiture piégée à Ankara (Turquie), le 13 mars 2016.
Des secouristes sur le terrain après un attentat à la voiture piégée à Ankara (Turquie), le 13 mars 2016. (REUTERS)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Nouvel attentat à Ankara (Turquie), déjà endeuillée en février par une attaque du même genre. Au moins 37 personnes ont été tuées dans un attentat à la voiture piégée, survenu dimanche 13 mars, dans le centre de la capitale turque, selon un dernier bilan diffusé lundi par le ministre de la Santé turc. "Au moins une des victimes" était l'auteur de l'attentat, précise-t-il.

La déflagration s'est produite à 18h45 heure locale (17h45 en France) près de la place Kizilay, située en plein cœur d'Ankara. Ce centre névralgique de la capitale turque abrite de nombreux commerces, une station de métro et plusieurs stations de bus.

Des véhicules calcinés

De nombreuses ambulances ont été dépêchées sur les lieux, indiquent les chaînes d'information turques. Leurs images ont montré des bus calcinés et de nombreux sauveteurs transportant des blessés. Des scènes de désolation ont été immortalisées et tournent depuis sur Twitter.

Les blessés sont traités dans dix hôpitaux de la capitale, "une dizaine d'entre eux" sont dans un état grave, indique une source médicale. Cet attentat n'a pas été revendiqué pour l'instant.

Vingt-huit personnes ont été tuées en février dans un attentat à la voiture piégée dans la capitale turque. Cette attaque, qui visait un convoi militaire, avait fait 61 blessés. Il avait été revendiqué par une organisation kurde, les Faucons du Kurdistan.