Turquie : une tentative de putsch qui a profité à Erdogan

Un an après le coup d'État militaire manqué en Turquie, le président Erdogan est parvenu à renforcer de manière très nette son pouvoir. Notre correspondante Leïla Salhi analyse la situation.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Depuis un an, le président Erdogan fait prendre à la Turquie un virage autoritaire particulièrement sévère. La tentative de coup d'État a été le point de départ de purges massives dans plusieurs secteurs de la société, comme l'éducation, la justice, les médias ou encore l'armée, et pour renforcer encore un peu plus sa mainmise sur le pays, en avril dernier le président a organisé un référendum constitutionnel pour une réforme qui doit lui permettre de gouverner sans réel contre-pouvoir", explique Leïla Salhi.

Une opposition remobilisée

Face à ce pouvoir hégémonique, l'opposition ne baisse pourtant pas les bras. "L'opposition a été fragilisée, mais depuis la campagne pour le référendum, elle s'est remobilisée et la victoire très serrée du "oui" n'a fait qu'attiser et renforcer sa colère", explique la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
La statue d\'Omer Halisdemir, devant le mémorial portant les noms des personnes mortes pendant le putsch. 
La statue d'Omer Halisdemir, devant le mémorial portant les noms des personnes mortes pendant le putsch.  (OZAN KOSE / AFP)