Turquie : parade triomphale de Recep Tayyip Erdogan

Au lendemain du referendum qui renforce ses pouvoirs, le président turc n'a que faire du résultat très serré et des doutes qui entourent la légalité du scrutin. Il a durci le ton ce lundi 17 avril vis-à-vis de l'UE.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

À peine conforté par sa courte avance au referendum, Recep Tayyip Erdogan fait comme s'il avait obtenu un plébiscite. Il s'attaque ce lundi à Istanbul aux observateurs européens. Pour lui, ses 51,4% du suffrage sont incontestables. Il menace de s'éloigner de l'UE en s'appuyant sur un nouveau referendum. Au résultat du referendum qui ferait du président turc un sultan des temps modernes aux pouvoirs élargis, les observateurs internationaux répondent que l'opposition n'a pas pu s'exprimer et que le scrutin a été inéquitable.

Campagne "inéquitable"

"Le referendum du 16 avril s'est déroulé sur un terrain inégal et les deux camps en campagne n'ont pas bénéficié des mêmes opportunités", a déploré Cezar Florin Preda, observateur. L'opposition turque dénonce des manipulations frauduleuses et demande que le Haut Conseil électoral annule le vote. Ce soir à Istanbul, plusieurs milliers de personnes ont manifesté dans le calme pour contester le résultat du referendum.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, lors d\'un meeting à Istanbul, le 15 avril 2017.
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, lors d'un meeting à Istanbul, le 15 avril 2017. (BERK OZKAN / AFP)