Turquie : Erdogan, vers une dictature institutionnelle ?

Avant le référendum dimanche en Turquie, Leïla Sahli, correspondante de France 3, détaille les enjeux du scrutin, qui reste indécis, pour le président Erdogan.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Recep Tayyip Erdogan pourrait étendre ses pouvoirs en cas de victoire du "oui" au référendum constitutionnel prévu ce dimanche 16 avril en Turquie. "Il s'attendait à une victoire facile, surtout après le coup d'État manqué de juillet dernier qui lui a permis d'asseoir un peu plus son autorité, explique Leïla Sahli, correspondante de France 3 en Turquie. Mais plusieurs sondages ces derniers jours donnent le 'non' gagnant d'une courte tête."

Plus de pouvoir judiciaire

Dans les faits, la réforme voulue par le président turc prévoit "la disparition du Premier ministre, une mainmise accrue sur les pouvoirs judiciaires et la possibilité de gouverner par décret, sans faire appel au parlement", détaille Leïla Sahli. Les opposants craignent une dérive autoritaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Leïla Sahli, correspondante de France 3 en Turquie.
Leïla Sahli, correspondante de France 3 en Turquie. (FRANCE 3)