Contestation en Turquie

Une vague de contestation en Turquie a marqué l'année 2013. Protestant au départ contre un projet d'urbanisation, les manifestants ont été violemment confrontés à la police anti-émeutes. Lieu représentatif de la révolte, la place Taksim dans le centre d'Istanbul est vite devenue le symbole de la révolte. Au fil des jours, celle-ci s'est transformée en un rassemblement contre l'action du gouvernement et du Premier ministre conservateur, Recep Tayyip Erdogan. La contestation en Turquie exprime la rébellion de la société contre des mesures allant à l'encontre de la liberté individuelle, qualifiées par les manifestants de « réislamisation » du pays.

123