DIRECT. L'auteur de l'attentat d'Istanbul est un jihadiste de l'Etat islamique, affirme le Premier ministre turc

La détonation, violente, a été entendue et ressentie à 10h18 locales jusqu'à la place Taksim, à plusieurs kilomètres de distance de Sultanahmet, le quartier visé.

Des policiers sur la scène de l'attentat-suicide commis sur la place Sultanahmet à Istanbul, en Turquie, le 12 janvier 2016.
Des policiers sur la scène de l'attentat-suicide commis sur la place Sultanahmet à Istanbul, en Turquie, le 12 janvier 2016. (MURAD SEZER / REUTERS)

Mis à jour le , publié le

Ce qu'il faut savoir

L'attentat-suicide à Istanbul n'a toujours pas été revendiqué. Mais selon le Premier ministre turc, son auteur est un jihadiste du groupe Etat islamique. Cette attaque, menée sur la place Sultanahmet, dans le cœur historique et touristique de la partie européenne d'Istanbul, a fait au moins 10 morts, dont neuf Allemands, et 15 blessés, mardi 12 janvier.

Un kamikaze syrien. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a rapidement dénoncé "une attaque terroriste" perpétrée par un "kamikaze", "un étranger" membre du groupe Etat islamique. Les autorités ont identifié l'homme comme un ressortissant syrien né en 1988, selon le porte-parole du gouvernement.

La majorité des victimes sont des Allemands. L'explosion a eu lieu sur l'esplanade entre la basilique Sainte-Sophie et la mosquée Bleue, un site très touristique. Au moins neuf Allemands ont été tués, selon les autorités turques. De son côté, le Quai d'Orsay a ouvert une cellule de crise, avec un numéro : 01 43 17 56 46. 

La Turquie vit depuis plusieurs mois en état d'alerte depuis le double attentat-suicide qui a fait 103 morts le 10 octobre devant la gare centrale d'Ankara. Cette attaque, la plus meurtrière jamais survenue sur le sol turc, a été attribuée par les autorités au groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#ISTANBUL

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ISTANBUL

20h57 : Le Premier ministre turc a désigné le coupable de l'attentat en évoquant le groupe Etat islamique. "On entre dans une dimension nouvelle", explique à francetv info Jean Marcou, enseignant-chercheur à Science Po Grenoble, après cette nouvelle attaque terroriste.




(OSMAN ORSAL / REUTERS)

23h57 : Il est 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• L'adolescent suspecté d'être l'auteur de l'agression d'un enseignant juif à la machette est transféré à Levallois (Hauts-de-Seine) à la sous-direction antiterroriste. Si le Consistoire israélite de Marseille "incite" les juifs de la ville à enlever leur kippa, le grand rabbin de France les invite lui à continuer à la porter.

• L'attentat-suicide a fait au moins dix morts. Toutes les victimes sont des ressortissants étrangers. Au moins huit sont des Allemands, annonce Angela Merkel. L'auteur de l'attaque serait un jihadiste de l'organisation Etat islamique, selon les autorités turques.

• L'ancien majordome de la milliardaire et les cinq journalistes sont relaxés dans le procès des écoutes de Liliane Bettencourt.

• Le parquet annonce que le marginal suspecté d'être l'auteur de l'incendie de l'église va être hospitalisé en psychiatrie.

19h16 : Après l'attentat qui a touché le quartier de Sultanahmet à Istanbul, les rues de la plus grande ville turque ont été désertées, comme le montrent ces photos.





(OSMAN ORSAL / REUTERS)

19h17 : Ban Ki-moon condamne l'attentat qui a frappé un quartier touristique d'Istanbul, en Turquie, dénonçant un "crime méprisable". Le secrétaire général de l'ONU souhaite que "les responsables de cette attaque soient traduits en justice rapidement".

18h37 : Je dénonce l'odieux attentat terroriste perpétré aujourd'hui à Istanbul, qui a fait au moins 10 morts et de nombreux blessés.

18h44 : Sur Twitter, François Hollande dénonce "l'odieux attentat" qui a fait au moins dix morts à Istanbul. Un communiqué de l'Elysée exprime par ailleurs la "solidarité" du président à l'égard de la Turquie et de l'Allemagne, "très durement touchées".

18h03 : Il est 18 heures, voici les principaux titres :

• L'adolescent suspecté d'être l'auteur de l'attaque à la machette est transféré à Levallois (Hauts-de-Seine) à la sous-direction antiterroriste. Et au lendemain de l'agression visant un enseignant juif, le Consistoire israélite de Marseille "incite" les juifs de la ville à enlever la kippa "jusqu'à des jours meilleurs".

• L'attentat-suicide a fait au moins dix morts. Toutes les victimes sont des étrangers. Neuf sont des Allemands. L'auteur de l'attaque serait un jihadiste de l'organisation Etat islamique, selon les autorités turques.

• L'ancien majordome de la milliardaire et les cinq journalistes sont relaxés dans le procès des écoutes de Liliane Bettencourt.

• Le parquet annonce que le marginal suspecté d'être l'auteur de l'incendie de l'église va être hospitalisé en psychiatrie.