Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Chambre noire : Burhan Ozbilici

Grand Prix 2017 du World Press Photo pour l'incroyable image de l'assassin de l'ambassadeur russe en Turquie, saisi quelques secondes après son tir. Dans la "Chambre noire d'Envoyé spécial", le photographe turc Burhan Ozbilici en raconte les coulisses.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"La plus grande et la plus mauvaise des photos", selon son auteur : "Sa force a dépassé mon imagination." La "photo de l'année" est en effet incroyable. Le Grand Prix du World Press Photo est venu couronner ce cliché insensé : l'assassin de l'ambassadeur russe en Turquie saisi le bras levé, quelques secondes après son tir.

"Nous, on sacrifie notre vie pour la vérité"

Pour la "Chambre noire d'Envoyé spécial", Burhan Ozbilici, photographe de l'agence Associated Press, raconte comment, par un pur hasard, il s’est trouvé impliqué dans cette scène historique… et a décidé de rester, debout, face au terroriste. Au péril de sa vie, documenter, capter, faire son travail de journaliste, se dire : "Même si je suis touché, mort, je ne serai pas mort pour rien." 

Un sujet d'Anouk Burel, Frédéric Bazille et Damien Turpin, diffusé dans "Envoyé spécial" le 16 février 2017.

Chambre noire : Burhan Ozbilici
Chambre noire : Burhan Ozbilici (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)