VIDEO. Déjà quatre ans depuis le Printemps Arabe

Il y a tout juste quatre ans avaient lieu les premières manifestations en Tunisie, début des Printemps Arabes. A trois jours de l'élection présidentielle, une équipe de France 2 a suivi des Tunisiens de retour dans leur pays.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

En décembre 2010, les premières manifestations en Tunisie donnaient le coup d'envoi des Printemps Arabes. Dimanche 23 novembre auront lieu les premières élections présidentielles libres. Des dizaines de Tunisiens avaient quitté la Tunisie pour la France et ne pensaient jamais revenir, mais l'histoire en a décidé autrement.
Omezzine Khelifa était sur les Champs-Elysées quand le peuple tunisien s'est soulevé. "Je pleurais, je n'en croyais pas mes yeux. Il fallait rentrer. A l'époque, je ne savais encore s'il fallait choisir de s'activer dans la société civile ou s'il fallait choisir un parti politique et militer", explique au micro de France 2 Omezzine Khelifa.

De l'espoir

La chute de la dictature a aussi été un déclic pour Marwan Hamza. "La France est mon pays d'adoption et la Tunisie est mon pays de cœur, donc c'était un devoir de rentrer et d'apporter une pierre à l'édifice". Il a donc décidé d'investir en ouvrant un atelier de textile. Le chef d'entreprise est confiant, persuader que le plus dur est derrière lui."Les clients vont se réorienter vers le Maghreb et la Tunisie particulièrement, parce qu'on aura un gouvernement élu. On aura une situation stable. Personnellement, j'y crois". 
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants réclament la démission du gouvernement devant l'Assemblée constituante à Tunis (Tunisie), le 28 juillet 2013.
Des manifestants réclament la démission du gouvernement devant l'Assemblée constituante à Tunis (Tunisie), le 28 juillet 2013. (ANIS MILI / REUTERS)