Tunis : "On s'est badigeonnés du sang des victimes" (une rescapée)

VIDEO | Maryline, une Parisienne est l'une des rescapés de l'attaque du musée du Bardo qui a fait 21 morts dont deux Français. Elle dit elle-même qu'elle a eu beaucoup de chance. Avec son ami ils ont eu aussi l'idée qui les a peut-être sauvés de passer pour morts.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)
Radio France

Mis à jour le
publié le

 "Je l'ai vu face à moi " raconte Maryline qui a vu arriver un des terroristes "tirant dans tous les sens" , dans le couloir où elle se trouvait dans le musée du Bardo mercredi lors de l'attaque qui a fait 21 morts. "Je me suis mise sur le côté, on s'est réfugiés derrière une colonne, on n'avait rien pour nous protéger",  raconte-t-elle ce jeudi matin sur son lit de l'hôpital Le Rabta de Tunis Elle explique qu'elle a d'abord été sauvée par une personne qui se trouvait devant elle et qui a pris une balle dans la tête. "J'ai senti son corps glisser sur moi. Je suis une miraculée ".

"On a pensé qu'en faisant les morts..."

Et surtout, après avoir rejoint son ami à quatre pattes, elle explique qu'ils se sont badigeonnés du sang des victimes. "On a pensé qu'en faisant les morts, ça nous éviterait de recevoir des balles supplémentaires" . Elle n'a reçu qu'une balle dans la jambe. Originaire de la région de Versailles, Maryline faisait une croisière Costa partie de Marseille il y a quelques jours.