Terrorisme : Telegram, le réseau des jihadistes

Soupçonné d'avoir voulu commettre un attentat, l'adolescent interpellé mercredi 28 septembre utilisait lui aussi la messagerie cryptée.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Détenu depuis la fin du mois d'août, Youssef L., 29 ans, était poursuivi pour avoir consulté régulièrement des sites internet faisant l'apologie du terrorisme et incité ses interlocuteurs à commettre des délits. Pour son avocat, Youssef L., fait preuve d'immaturité et n'a pas le profil d'un terroriste.

Un adolescent de 15 ans arrêté

Des échanges via la messagerie cryptée Telegram, utilisée par les recruteurs de Daech comme le jihadiste français Rachid Kassim. Il est suspecté d'être le commanditaire de plusieurs attentats en France ces derniers mois. Depuis le début de l'été, une dizaine de mineurs ont été arrêtés après avoir été recrutés via ces messageries chiffrées. Un phénomène qui inquiète des services de lutte antiterroriste. Dernière arrestation en date dans le cadre de la surveillance de Telegram : un adolescent de 15 ans a été interpellé en milieu de semaine au domicile de ses parents dans le Val-d'Oise. Il a été mis en examen et incarcéré.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo, prise le 15 septembre 2016, de l'application cryptée Telegram. Cette messagerie cryptée serait utilisée par le groupe Etat islamique pour trouver des recrues prête à commettre des attentats. 
Photo, prise le 15 septembre 2016, de l'application cryptée Telegram. Cette messagerie cryptée serait utilisée par le groupe Etat islamique pour trouver des recrues prête à commettre des attentats.  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)