Sécurité : Nîmes sous haute tension pour le départ de la Vuelta

Pour cette édition 2017, la Vuelta, le tour d’Espagne de cyclisme, prend son départ de Nîmes (Gard). La sécurité est renforcée pour faire face aux menaces terroristes.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a bouleversé son emploi du temps pour se rendre à Nîmes (Gard), d’où part la Vuelta 2017. Il est venu saluer les effectifs de sécurité mobilisés pour l’évènement, aussi bien les Français que les Espagnols. Au total, 1 000 agents des forces de l’ordre assurent la sécurité de l’évènement.

Éviter les voitures béliers

Le ministre a exprimé sa solidarité à l’égard des Barcelonais, frappés par le terrorisme. "Chacune et chacun d’entre nous s’est senti touché par cet attentat. Nous avons eu un nombre important de blessés, 5 sont encore aujourd’hui dans un état très critique", a-t-il déclaré. En plein état d’urgence, la sécurité de la course était déjà une priorité, mais suite à l’attaque terroriste de jeudi, une centaine de CRS en plus ont été affectés. La ville a pris des mesures pour éviter les voitures béliers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Gérard Collomb à la sortie du Conseil des ministres, le 28 juillet 2017.
Gérard Collomb à la sortie du Conseil des ministres, le 28 juillet 2017. (MAXPPP)