Lutte anti-terroriste : les agents de sécurité bientôt armés ?

Le gouvernement planche sur la possibilité d'armer certains vigiles, notamment devant les lieux sensibles comme les salles de spectacle et les stades.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Le débat a ressurgi comme une évidence après les attentats du 13 novembre à Paris. En première ligne lors de la fusillade du Bataclan notamment, les agents de sécurité n'ont rien pu faire pour protéger les spectateurs du concert d'Eagles Of Death Metal. Et pour cause, la loi interdit pour le moment à ces vigiles de porter une arme. Le gouvernement voudrait revenir sur cette interdiction, au moins pour les lieux dits sensibles (salles de spectacle, stades et organes de presse). 

Alléger le travail de la police

Dans ce cas-là, les pouvoirs publics auraient recours à des sociétés privées pour assurer une meilleure sécurité. Ce qui pourrait également permettre de mobiliser des effectifs policiers pour d'autres tâches. Question qui reste encore en suspens : comment les vigiles vont-ils être formés ? Et surtout, dans quel cadre légal auront-ils le droit de se servir de leur arme à feu ?

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passants devant le Bataclan, le 22 décembre 2015, plus d'un mois après les attentats de Paris.
Des passants devant le Bataclan, le 22 décembre 2015, plus d'un mois après les attentats de Paris. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)