Le gouvernement envisage d'armer les vigiles

Face à la menace terroriste et des effectifs de police limités, des agents de sécurité privés pourraient bientôt être armés.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Aujourd'hui, ils ont le droit de vérifier vos sacs, vos manteaux. Mais bientôt, les vigiles pourraient être armés dans les magasins, les stades et les salles de concert. Le ministère de l'Intérieur prépare un texte qui risque de faire débat dans la population. Certains pensent que cela n'aurait pas d'impact en cas d'attaque, quand d'autres ne sont pas contre compte-tenu du contexte.

150 000 personnes concernées

La loi autorise déjà à armer des vigiles, mais dans les faits, les préfets n'acceptent presque jamais le port d'armes pour les sociétés de surveillance et de gardiennage. Les attentats de 2015 ont changé la donne, et les agents de sécurité pourraient être équipés d'armes de poing. Près de 150 000 personnes seraient concernées, avec une formation poussée dans le maniement des armes. Les syndicats de policiers y voient un moyen d'assouplir la charge de travail des forces de l'ordre, à condition que ce surplus de sécurité soit encadré.

Le JT
Les autres sujets du JT