Justice : ouverture du procès de la filière jihadiste Cannes-Torcy

Ce jeudi 20 avril s'ouvre le procès de la filière jihadiste de Cannes-Torcy devant la cour d'assises spéciale de Paris.

FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce jeudi 20 avril, six accusés comparaissent libres et sous contrôle judiciaire. Ils sont arrivés en dissimulant leur visage, ils ont le crâne rasé et portent une longue barbe comme les 14 autres accusés, qui eux sont détenus. Ils comparaissent pour avoir attaqué à la grenade une épicerie Casher le 19 janvier 2012 à Sarcelles (Val-d'Oise). L'attentat n'avait miraculeusement pas fait de victimes.

Un procès qui pourrait durer jusqu'au 7 juillet prochain

En octobre 2012, un vaste coup de filet est lancé à Torcy (Seine-et-Marne), à Cannes (Alpes-Maritimes) et à Strasbourg (Bas-Rhin). Dans un des parkings les policiers vont découvrir un arsenal : armes, explosifs, et une liste de cibles à attaquer. Une véritable organisation terroriste prête à passer à l'acte. Un point que nient tous les accusés. Le procès pourrait durer jusqu'au 7 juillet prochain. Les accusés encourent de lourdes peines. Des peines pouvant aller jusqu'à la réclusion criminelle à perpétuité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plusieurs accusés, soupçonnés d\'appartenir à la cellule jihadiste de Cannes-Torcy, arrivent au palais de justice de Paris, le 20 avril 2017.
Plusieurs accusés, soupçonnés d'appartenir à la cellule jihadiste de Cannes-Torcy, arrivent au palais de justice de Paris, le 20 avril 2017. (MAXPPP)