Entre 3 000 et 5 000 jihadistes se seraient infiltrés en Europe selon le patron d'Europol

Selon Rob Wainwright, "l'Europe fait face actuellement à la plus haute menace terroriste depuis plus de dix ans".

Rob Wainwright, le patron d'Interpol, le 14 avril 2015. 
Rob Wainwright, le patron d'Interpol, le 14 avril 2015.  (DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / AFP)

Mis à jour le , publié le

Une estimation qui fait froid dans le dos. Selon le directeur d'Europol, Rob Wainwright, entre 3 000 à 5 000 terroristes entraînés par l'Etat islamique se seraient déjà infiltrés en Europe. Il révèle cette estimation dans une interview au au journal allemand Neue Osnabrucker Zeitung.

La plus haute menace depuis 10 ans

Selon le patron de cet office de police criminelle intergouvernemental, "l'Europe fait face actuellement à la plus haute menace terroriste depuis plus de dix ans". Le nombre de terroristes infiltrés oblige les Etats européens "à faire face à de tout nouveaux challenges" explique-t-il, tout en précisant que rien ne permet de dire que ces terroristes se font passer pour des réfugiés. 

"Nous pouvons nous attendre à ce que [l'EI] ou d'autres groupes terroristes religieux préparent une attaque quelque part en Europe, avec pour but de faire de nombreuses victimes parmi la population civile", poursuit-t-il, en expliquant qu'il peut s'agir de groupes d'assaillants ou d'individus isolés.