Deux mineures mises en examen pour des menaces d'attentat sur Facebook

Avec deux autres jeunes filles, elles s'échangeaient des messages dans lesquels elles affirmaient vouloir commettre un attentat.

La façade du Bataclan Café, situé à côté de la salle de concert parisienne visée par des attaques le 13 novembre 2015.
La façade du Bataclan Café, situé à côté de la salle de concert parisienne visée par des attaques le 13 novembre 2015. (MAXPPP)

Mis à jour le , publié le

Deux mineures de 15 et 17 ans ont été mises en examen pour avoir menacé sur internet de commettre un attentat dans une salle de concert parisienne, similaire à celui contre le Bataclan le 13 novembre, comme l'a indiqué le parquet de Paris à francetv info. Présentées vendredi à un juge antiterroriste, elles ont été mises en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. La plus jeune a été placée en détention provisoire et celle de 17 ans sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions du parquet.

Elles font parties du groupe de quatre adolescentes, qui s'échangeaient des messages sur Facebook dans lesquels elles affirmaient vouloir commettre un attentat. Elles avaient été interpellées mercredi par les enquêteurs de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Deux avaient été relâchées à l'issue de leur garde à vue.

Un "projet intellectuel" ?

Les enquêteurs soupçonnaient les jeunes filles d'un projet d'attentat visant une salle de concert parisienne. Elles affirmaient vouloir commettre des attentats "semblables à ceux du 13 novembre", a expliqué une source policière. Il semblait s'agir à ce stade d'"un projet intellectuel: aucune arme, ni substance de nature explosive n'ont été découvertes", selon le parquet de Paris.

Deux des jeunes filles, des soeurs, n'ont jamais rencontré les deux autres qui ne se connaissent pas non plus. Toutes quatre habitent "dans des villes différentes", d'après la source policière.