DIRECT. Deux ans après les attentats de Paris, regardez l'interview du procureur François Molins sur franceinfo

Le procureur de Paris est l'invité de Jean-Michel Aphatie et de Bruce Toussaint, vendredi.

Ce direct est terminé.

avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Près de deux ans après les attentats du 13-Novembre, qui ont fait 130 morts et plus de 400 blessés, comment la France fait-elle face à la menace terroriste et au retour des jihadistes ? Pour répondre à ces questions, Jean-Michel Aphatie et Bruce Toussaint reçoivent vendredi 10 novembre François Molins, procureur de Paris en charge des questions terroristes. Regardez son interview en direct sur franceinfo.

 Le dossier du 13-Novembre "clôturé au printemps 2019" ? Au micro de franceinfo, François Molins a expliqué que les juges d'instruction en charge de l'enquête sur les attentats de Paris et de Saint-Denis espéraient "clôturer le dossier au printemps 2019". Ce dossier est "tentaculaire", de l'avis du procureur : "On compte plus de 220 tomes de procédure, et un peu plus de 28 000 procès verbaux".

"Toujours des zones d'ombre" dans l'enquête. François Molins a également reconnu que l'enquête sur les attaques de novembre 2015 comportaient encore des "zones d'ombre". Il a expliqué espérer que les témoignages de jihadistes récemment arrêtés puissent éclairer le rôle de certains protagonistes.

Près de 700 Français encore en Syrie et en Irak. Le procureur de Paris est également revenu sur le nombre de Français encore présents en zone irako-syrienne : "Les services estiment à environ 690 le nombre de personnes sur place, dont 295 femmes et 28 mineurs combattants de plus de 15 ans", a-t-il détaillé. "Je pense que la majeure partie d'entre eux n'a pas envie de revenir", a-t-il encore estimé.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TERRORISME

12h20 : Depuis 10 mois, le ministère de la Justice expérimente un programme unique en Europe, intitulé "Recherche et intervention sur les violences extrémistes" (RIVE). Ce programme "concerne 14 personnes, huit hommes et six femmes, tous majeurs. Pour la plupart, elles sont en attente de jugement. Ce programme fait partie de leur contrôle judiciaire, c'est-à-dire qu'elles sont dans l'obligation de le suivre", explique le chroniqueur judiciaire Dominique Verdeilhan sur France 2.



09h52 : "L'année 2017 est peut-être marquée par une recrudescence des actes isolés", a déclaré sur franceinfo François Molins, procureur de la République de Paris. Depuis la fin 2014, il y a eu "17 attaques individuelles, 11 ont eu lieu uniquement pendant l'année 2017. Cela illustre bien la montée en puissance de ce que l'on appelle la menace endogène."

08h58 : "ll faut se départir de toute naïveté. On est face à des gens qui racontent quelque chose, il ne faut pas confondre la déception, la désillusion et le repenti."


Sur franceinfo, François Molins a réagi à la situation des Français partis combattre en Syrie et en Irak, et de retour en France.

08h56 : "Les services estiment à 690 le nombre de personnes qui se trouvent dans la zone-irako syrienne, dont 295 femmes et 28 mineurs combattants de plus de 15 ans. La majorité des combattants sont plutôt tentés par un maintien sur zone" , a expliqué le procureur de Paris, François Molins, à propos des combattants français de l'EI.

08h44 : "Sur l'enquête du 13-Novembre, on a un bilan positif puisque nous avons 13 suspects, cinq détenus en Belgique, sept en France, un en Turquie. On a un dossier suffisamment avancé pour expliquer qui est allé en Syrie et expliquer les conditions de retour des jihadistes en Europe en 2015, des éléments très précis sur la logistique."

Invité de franceinfo, François Molins a détaillé les avancées de l'enquête sur le 13-Novembre.




08h28 : Près de deux ans après les attentats du 13-Novembre à Paris, franceinfo reçoit à 8h30 le procureur de la République de Paris, François Molins. Vous pourrez écouter son entretien dans notre direct.



(JACQUES DEMARTHON / AFP)