Déradicalisation : un nouveau programme en cours d'expérimentation

En plateau, le journaliste de France 2, Dominique Verdeilhan, donne quelques précisions sur le nouveau programme de déradicalisation actuellement expérimenté par la justice française.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Aujourd'hui en France, 1 400 personnes sont visées par des enquêtes pour des faits liés au terrorisme. Après l'échec du premier centre de déradicalisation, la justice française expérimente en toute discrétion un tout nouveau programme. "Ça concerne 14 personnes, huit hommes et six femmes, tous majeurs. Pour la plupart, elles sont en attente de jugement. Ce programme fait partie de leur contrôle judiciaire, c'est-à-dire qu'elles sont dans l'obligation de le suivre", détaille en plateau le journaliste de France 2 Dominique Verdeilhan.

Une prise en charge intensive

Ces personnes sont poursuivies pour consultation de sites jihadiste, pour apologie du terrorisme, ou suspectées d'avoir voulu faire le jihad. "Le but est de créer une proximité très forte, un lien de confiance, mais avec une prise en charge intensive", rapporte le journaliste. Avant de préciser : "Les rencontres se font plusieurs fois par semaine, ça peut être au déjeuner, le soir, ou le week-end. Il s'agit de comprendre pourquoi cette attirance pour l'idéologie jihadiste, et de tenter de l'en détourner".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le palais de justice de Paris, le 11 octobre 2017.
Le palais de justice de Paris, le 11 octobre 2017. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)