Ce que l'on sait d'Ismaël Z, l'étudiant soupçonné d'avoir préparé un attentat à Lille

Le jeune homme de 18 ans a été arrêté, mardi, et a été placé en garde à vue depuis. Il est soupçonné d'appartenir à une mouvance islamiste radicale.

Des policiers devant la gare de Lille, le 14 juin 2016.
Des policiers devant la gare de Lille, le 14 juin 2016. (LEON NEAL / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Appuyés par les hommes du Raid, les enquêteurs de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont interpellé un étudiant de 18 ans, mardi 14 février, à Wattignies (Nord), une ville de la banlieue lilloise. Immédiatement placé en garde à vue, le jeune homme a admis préparer "un projet d'attentat terroriste", selon France 3 Hauts-de-France. Franceinfo fait le point sur le profil du suspect.

Que sait-on de lui ?

Agé de 18 ans, Ismaël Z est étudiant en sciences économiques à l'université de Lille à Villeneuve-d'Ascq. L'année dernière, il a décroché son bac S avec une mention Assez bien et est connu comme étant un bon élève. Fils d'une assistante maternelle et d'un assistant d'éducation, il est le deuxième d'une fratrie de cinq enfants, selon L'Express. Très sportif durant sa jeunesse, il se blesse gravement lors d'un match de foot à 15 ans, explique 20 Minutes. Il a du mal à marcher depuis et a parfois recours à un fauteuil roulant pour se déplacer.

Sa famille fréquenterait régulièrement la mosquée El Houda, dans le sud de la métropole lilloise, le vendredi. Mais Ismaël n'y serait pas très assidu. Contacté par La Voix du Nord, un responsable du lieu de culte affirme en effet ne pas le connaître. "Ismaël, ça ne nous dit rien, ça pourrait être n'importe qui, on est 1000 à la prière du vendredi, nous ne demandons pas aux gens leur pièce d'identité". Un proche, cité par 20 Minutes, explique que le handicap du jeune homme ne lui permet pas de se rendre dans le lieu de culte. Interrogé par France 3 Hauts-de-France, son frère donne une autre version : Ismaël Z préférerait prier seul chez lui et disait appartenir à une mouvance islamiste radicale. 

Comment a-t-il été arrêté ? 

Les policiers l'ont interpellé dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte le 30 décembre 2016 par le parquet de Paris pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle. Il était surveillé depuis deux mois et les renseignements collectés ces dernières semaines ont poussé les enquêteurs à l'arrêter.

Des éléments probants auraient été trouvés dans son ordinateur et son téléphone portable, saisis par les enquêteurs. D'après France 3, Ismaël Z a cherché à se procurer des armes et des explosifs. "Il aurait eu des projets d'attentat sans pouvoir les concrétiser pour des raisons logistiques", indique une source policière.

Que prévoyait-il ? 

Lors de sa garde à vue, Ismaël Z a avoué avoir un projet terroriste. Selon France 3, le jeune homme prévoyait de se faire exploser et souhaitait tuer "des policiers, des militaires et même des civils". Aucune cible précise n'a été identifiée à ce stade de l'enquête. Mais selon les informations de France 3 Hauts-de-France, une salle de spectacle, un centre commercial et le métro lillois auraient été évoqués. 

Etait-il en lien avec l'Etat islamique ? 

Impossible à dire pour le moment. Selon France 3 Hauts-de-France, Ismaël Z était en contact, via les réseaux sociaux, avec un homme en Syrie. "Cet homme semblait vouloir le guider dans son projet d'attentat", expliquent nos confrères. Sa garde à vue, toujours en cours jeudi, ainsi que l'analyse de son ordinateur devraient permettre d'éclaircir d'éventuels liens avec l'organisation Etat islamique.