Cazeneuve dévoile le nouvel arsenal à disposition des BAC parisiennes

Pour parer d'éventuelles attaques terroristes, les brigades anticriminalité de la capitale vont recevoir un équipement renforcé.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, lors de la présentation du nouvel équipement à destination des BAC de la préfecture de Paris, le 29 février 2016 au commissariat du 20e arrondissement.
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, lors de la présentation du nouvel équipement à destination des BAC de la préfecture de Paris, le 29 février 2016 au commissariat du 20e arrondissement. (ALAIN JOCARD / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Fusils d'assaut, gilets pare-balles résistants aux tirs de kalachnikov… Voilà le matériel qui sera bientôt à disposition des brigades anticriminalité (BAC) de la préfecture de Paris. Bernard Cazeneuve a dévoilé cette liste, lundi 29 février, dans le cadre du plan BAC-PSIG 2016. "Le seul fait d'incarner l'autorité publique, par l'uniforme que vous portez, suffit à faire de vous des cibles", a déclaré le ministre de l'Intérieur, lors d'une présentation dans le commissariat du 20e arrondissement.

Pour la première fois, les BAC seront équipées de 204 fusils d'assaut HK G36, alors que ces fusils allemands étaient jusqu'ici réservés aux forces d'intervention d'élite. Des instructeurs ont déjà testé cette nouvelle arme au centre de tir du fort de Montlignon (Val-d'Oise), selon France Inter. Un choix d'ores et déjà critiqué, car le ministère de la Défense allemand lui-même avait reconnu l'existence d'un dysfonctionnement sur cette arme, en avril 2015.

"Etre en mesure de répliquer aux tirs de kalachnikov"

Parmi ces nouveaux moyens, Bernard Cazeneuve a également annoncé la dotation de 116 pistolets à impulsion électrique (Taser), 134 lanceurs de balle de défense, 981 bâtons télescopiques de défense, 25 200 munitions de défense courte portée. Les livraisons vont s'étaler jusqu'au mois de juin, le tout pour un montant de "17 millions d'euros", précise Bernard Cazeneuve.

"Il était nécessaire que vous soyez en mesure de répliquer aux tirs d'armes de type kalachnikov que certains criminels n'hésitent désormais plus à utiliser contre vous", a déclaré le ministre. Ainsi, les BAC seront également équipées de 1 474 casques et visières balistiques, 1 835 gilets porte-plaque et 241 boucliers balistiques souples, ces gilets et boucliers étant résistants aux kalachnikovs.