Attentats de Bruxelles : l'enquête progresse

Après l'opération antiterroriste à Argenteuil la semaine dernière, plusieurs arrestations ont eu lieu en Europe. Un Français a été interpellé aux Pays-Bas.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

La garde à vue de Reda Kriket a été prolongée de 24 heures ce lundi. Les mailles du filet se resserrent : deux hommes, Reda Kriket, 34 ans, et Anis B., préparaient un nouvel attentat en France.

Dimanche soir, la police néerlandaise a perquisitionné le troisième étage d'un immeuble de Rotterdam, dans lequel résidait Anis B, un Français âgé de 32 ans. Chez lui, la police a retrouvé des munitions, des téléphones portables et des stupéfiants. L'opération des forces de l’ordre néerlandaises a été conduite à la demande de Paris, dans le cadre de l'enquête liée à Reda Kriket.

Des kalachnikovs et des explosifs retrouvés

Les deux hommes ont effectué ensemble un séjour en Syrie. La France a affirmé avoir déjoué un projet d'attentat à un niveau avancé en arrêtant Reda Kriket, jeudi soir à Argenteuil. L'ex-braqueur est soupçonné d'avoir rallié l'Etat islamique. Dans son appartement de Boulogne-Billancourt, les enquêteurs ont retrouvé cinq kalachnikovs, des armes de poing et des explosifs prêts à l'emploi. Sa garde à vue a été prolongée de 24 heures. Anis B devrait être remis aux enquêteurs français dans les prochaines semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT