Soupçons de viols en Centrafrique : des témoignages à charge recueillis à Bangui par France Info

Après les accusations de viol portés contre des soldats français en Centrafrique, notre correspondant sur place a recueilli des témoignages particulièrement explicites sur les pratiques présumées des militaires français et géorgiens.

(Le camp M'Poko en décembre 2013 © RF/ Mathilde Lemaire)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Ce jeudi sur le camp de l'aéroport M'Poko à Bangui c'est la consternation. "Bien sûr qu'on était au courant"   lance une femme très énervée "mais personne ne nous écoute" . Elle raconte qu'elle a été témoin des violences sexuelles : "Les Français, les Georgiens, quand les enfants viennent comme ça demander  un peu à manger, 'avant il faut que tu me suces d'abord..." Dans une tente toute proche de la route, Jean était aux premières loges. Il dit qu'il a vu des soldats abuser d'enfants mineurs. "C'était la nuit les militaires français donnent des paquets de ration aux enfants et ils les violent. Et les militaires géorgiens, ils étaient trois sur une fille de seize ans à l'entrée de l'aéroport".

Soupçons de viols en Centrafrique : des témoignages à charge recueillis à Bangui par France Info - reportage Anthony Fouchard
--'--
--'--

A Bangui c'est le dégoût qui domine. Le parquet de Bangui a annoncé l'ouverture d'une enquête. "Nous allons prendre contact avec le bureau des Nations chargé de cette affaire et les autorités françaises pour leur demander de nous communiquer les documents y afférant" a indiqué le procureur de la capitale centrafricaine. 

A LIRE AUSSI ►►► "Si certains militaires se sont mal comportés, je serai implacable" (Hollande)