Russie : le crash d'un Boeing de la compagnie Flydubai fait 62 morts

Les conditions météorologiques étaient particulièrement difficiles samedi matin dans la région de Rostov-sur-le-Don.

Une piste de l'aéroport de Rostov-sur-le-Don, après le crash d'un avion de la compagnie flydubai, samedi 19 mars 2016. 
Une piste de l'aéroport de Rostov-sur-le-Don, après le crash d'un avion de la compagnie flydubai, samedi 19 mars 2016.  (REUTERS)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"L'avion a frôlé le sol et s'est brisé en plusieurs morceaux." 62 personnes sont mortes dans le crash d'un Boeing en provenance de Dubaï (Emirats arabes unis), samedi 19 mars, à l'aéroport de Rostov-sur-le-Don. Le Boeing 737 de la compagnie aérienne à bas coûts Flydubai reliant Dubaï à cette ville du sud de la Russie "s'est écrasé en tentant d'atterrir", selon le comité d'enquête russe, chargé des enquêtes pénales dans le pays.

"Selon de premières informations, il y avait 55 passagers et sept membres de l'équipage à son bord. Ils sont tous morts", a-t-il précisé dans un communiqué. Tous les passagers du Boeing, parmi lesquels quatre enfants, étaient des ressortissants russes, alors que l'équipage était composé d'étrangers, selon la chaîne LifeNews.

Des conditions météorologiques difficiles

L'avion s'est écrasé alors qu'il était en train d'effectuer une "deuxième tentative d'atterrir en raison de mauvaises conditions météorologiques", a indiqué le ministère des Situations d'urgence dans un communiqué. "Il a frôlé la piste d'atterrissage par l'un de ses ailes et a commencé à se détruire", d'après le communiqué. 

Le Boeing a tenté d'atterrir pendant deux heures, en volant au-dessus de Rostov-sur-le-Don "en raison de conditions météo difficiles", a poursuivi LifeNews. Il pleuvait à verse samedi matin à Rostov-sur-le-Don et une alerte aux vents forts a été émise par l'antenne locale du ministère des Situations d'urgence, a indiqué l'agence TASS. Pour cette raison, de nombreux avions ont été redirigés vers l'aéroport voisin de Krasnodar. 

Une enquête criminelle pour violation des règles de sécurité et d'exploitation du transport aérien qui a entraîné par imprudence la mort de plusieurs personnes a été ouverte : "une éventuelle erreur des pilotes" figure également parmi les causes du crash examinées, a indiqué Jeanna Terekhova, conseillère du ministre des Transports russe, à la chaîne de télévision Rossia 24.