Eurozapping : le meurtrier de Boris Nemtsov condamné

Le tour d'horizon de l'actualité vue par les médias européens nous emmène en Russie, en Suisse et en Suède.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En février 2015, à deux pas du Kremlin, Boris Nemtsov était assassiné. La mort de l'un des principaux opposants au régime de Vladimir Poutine avait provoqué des manifestations imposantes. Originaires de Tchétchénie, cinq hommes étaient jugés pour ce meurtre, le tireur écopant d'une peine de vingt ans de prison, au grand désarroi de la famille de Boris Nemtsov, qui affirme que les commanditaires de cet assassinat n'étaient pas sur le banc des accusés.

De l'ADN comme support de stockage ?

Utiliser l'ADN et sa structure pour archiver des données. Tel est le projet sur lequel travaillent actuellement des chercheurs en Suisse. "La densité de l'information que l'on peut mettre dans l'ADN est bien plus grande que dans un disque dur ou un autre outil de stockage", explique ainsi Robert Grass, professeur de chimie à l'école polytechnique fédérale de Zürich.

La Suède s'inquiète des conséquences du changement climatique sur ses rennes. Des chutes de neige en plein été rendent en effet la quête de nourriture particulièrement difficile pour ces animaux et mettent en danger leur existence.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'opposant Boris Nemtsov s\'exprime devant des sympathisants, le 6 mai 2013, lors d\'une manifestation pour la libération des prisonniers politiques, à Moscou (Russie).
L'opposant Boris Nemtsov s'exprime devant des sympathisants, le 6 mai 2013, lors d'une manifestation pour la libération des prisonniers politiques, à Moscou (Russie). (SERGEI KARPUKHIN / REUTERS)