Russie : Boris Nemtsov, leader de l'opposition, abattu à Moscou

Boris Nemtsov, figure de l'opposition au président russe Vladimir Poutine, a été abattu à Moscou vendredi soir, après avoir été touché par quatre balles. Il avait été de tous les combats, depuis quelques années, contre le pouvoir russe, de l'élection présidentielle à la guerre en Ukraine, en passant par les Jeux olympiques de Sotchi.

(Boris Nemtsov a été abattu cette nuit, à quelques dizaines de mètres du Kremlin © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Ses assassins l'ont abattu devant le Kremlin, sur le Grand pont de pierre. Ultime symbole pour l'un des opposants politiques les plus féroces à Vladimir Poutine, Boris Nemtsov, tombé vendredi soir à Moscou après avoir reçu quatre balles. "Il ne fait aucun doute que ce crime a été minutieusement planifié, tout comme le lieu choisi pour le meurtre ", sur le Grand pont de pierre, juste à côté du Kremlin, a écrit le Comité d'enquête russe dans un communiqué. L'arme du crime aurait été identifiée comme un pistolet Makarov, arme très répandue, utilisée dans la police et dans l'armée russe. "*Boris Nemtsov se rendait avec sa compagne à son appartement, qui est situé non loin du lieu des faits. Il est évident que les organisateurs et les auteurs

de ce crime étaient informés de son trajet* ", ajoute le Comité.

Ancien ministre de l'Énergie de Boris Eltsine, il avait notamment été en pointe pour dénoncer le coût des Jeux olympiques de Sotchi, il y a un an, cette ville des bords de la mer Noire qui l'avait vu naître. "Dans la Russie de Poutine, le sujet est tabou et la discussion impossible ", avait-il lâché à l'époque. Cinq ans plus tôt, en 2009, il avait été aspergé d'ammoniac par des inconnus dans la rue, alors qu'il était candidat à la mairie de la ville.

L'assassinat a "tout d'une provocation" (Vladimir Poutine)

Le 6 décembre 2011, il avait fait partie des nombreux opposants arrêtés en marge de la manifestation monstre contre la candidature de Vladimir Poutine à l'élection présidentielle de 2012. Le président russe qui a réagi après l'assassinat de Nemtsov, vendredi soir, par la voix de son porte-parole Dmitry Peskov. Selon lui, l'assassinat porte "tous les signes du meurtre par contrat, et a tout d'une provocation ".

Il était, avec l'ancien champion d'échecs Garry Kasparov, le leader du mouvement d'opposition Solidarnost. Il avait récemment organisé plusieurs marches contre la guerre en Ukraine. Un important dispositif policier a été immédiatement déployé autour des lieux de son assassinat. Les tireurs ont réussi à prendre la fuite à bord d'une voiture.

Cet assassinat survient à moins de deux jours de la grande manifestation organisée par l'opposition, à Moscou. Baptisée "Vesna" ("Printemps"), cette grande marche devait se dérouler ce dimanche.

Consternation et inquiétude dans le monde

Cet assassinat a provoqué la consternation dans le monde entier. François Hollande a dénoncé un "odieux assassinat ". "Boris Nemtsov était un défenseur courageux et inlassable de la démocratie et un combattant acharné contre la corruption ", ajoute l'Elysée dans un communiqué. A Washington, Barack Obama condamne un "meurtre brutal " et il appelle "le gouvernement russe à rapidement mener une enquête impartiale et transparente ". Angela Merkel s'est déclarée "consternée " par un "meurtre lâche ", tandis que l'Union européenne fait part de son "indignation", par la voie de la chef de la diplomatie, Federica Mogherini. L'UE demande également une enquête "complète, rapide et transparente ".

Mort de Boris Nemtsov : la réaction du chef de file des libéraux au Parlement européen, Guy Verhostadt

00:00-00:00

audio
vidéo

Le président ukrainien Petro Porochenko a lui aussi réagi: "Il (Boris Nemtsov) était un pont entre l'Ukraine et la Russie, et ce pont a été détruit par les coups de feu d'un assassin. Je pense que ce n'est pas par hasard ", a-t-il écrit sur Facebook.